French English

Retours d’expérience des services d’urgence après les attentats de Paris et de Nice

Mis à jour le . Page vue 652 fois. Signaler ce contenu
>Service d'accueil d'urgence
Patricia Simon / AP-HP
Un an et demi après les attentats terroristes de Paris et un an après celui de Nice, les médecins qui ont été confrontés à ces événements analysent leur expérience, dans un viewpoint publié mercredi 26 juillet dans The Lancet.

Corps de texte

Issus de l’AP-HP (Samu 75 et Hôpitaux Pitié-Salpêtrière, Necker et HEGP), du Centre hospitalier universitaire de Nice, de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris et du Service de Santé des Armées (Ecole du Val-de-Grâce) et enseignants des Universités Paris Descartes, Pierre et Marie Curie et Nice Sophia Antipolis, ces experts tirent les leçons de ce qui avait été préparé avant les attentats et de ce qui s’est révélé nécessaire pour y faire face.
Ils présentent également les mesures à mettre en place pour sauver encore plus de vies.
L’adaptabilité des plans, la transposition de techniques de soins militaires dans le contexte civil, les exercices de simulation ainsi qu’une coopération étroite avec les forces de sécurité  sont à la base du dispositif qui doit couvrir l’ensemble du territoire français.

Pour en savoir plus : lire le communiqué de presse du 26 juillet 2017

Source : The French emergency medical services after the Paris and Nice terrorist attacks : what have we learnt?  - Pierre Carli, François Pons, Jacques Levraut, Bruno Millet, Jean-Pierre Tourtier, Bertrand Ludes, Antoine Lafont, Bruno Riou - The Lancet, 26 juillet 2017

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France