French English

Bactéries, virus : comment éviter les infections ?

Mis à jour le . Page vue 1651 fois. Signaler ce contenu
Bactéries, virus : comment éviter les infections ?
hxdbzxy/iStock/Thinkstock
Chacun à son niveau, à l'hôpital ou au domicile, peut agir pour limiter le développement des bactéries résistantes et mieux se protéger des infections.

Corps de texte

Lavez-vous les mains !

Les mains peuvent transporter toutes sortes de microbes (virus, bactéries) : il est très important de les laver souvent à l’eau et au savon, et notamment après avoir été aux toilettes, avant de préparer la cuisine et avant de manger.

Pour bien se laver les mains (télécharger l'affiche de l'Inpes en pdf)

Vaccinez-vous !

Certaines infections peuvent être évitées par des vaccins : selon votre âge, votre fragilité éventuelle, vous pourrez vous faire vacciner contre la grippe, ou contre des bactéries comme le pneumocoque ou le méningocoque. Adressez-vous à votre médecin traitant.

Pour en savoir plus sur la vaccination (site du ministère de la Santé)

J’ai une infection : antibiotique ou non ?

Si vous avez de la fièvre, vous pouvez consulter votre médecin traitant. Il vous examinera et réalisera éventuellement un prélèvement microbiologique pour savoir si votre infection est d’origine virale ou bactérienne. Il pourra ainsi décider si vous avez ou non besoin d’un traitement antibiotique. Même si les symptômes que vous ressentez ressemblent à ceux pour lesquels le médecin vous a prescrit un antibiotique dans le passé, ne prenez pas un antibiotique de votre propre chef.

Pas d’antibiotiques contre les virus

Les antibiotiques ne sont efficaces que sur les infections provoquées par une bactérie. Ils sont totalement inefficaces sur les infections provoquées par les virus comme ceux de la grippe ou de la rhinopharyngite (rhume). En aucun cas ils ne permettent de guérir ou d’abréger une infection virale. Il ne faut donc prendre des antibiotiques que lorsqu’ils sont réellement nécessaires, c’est-à-dire quand il faut traiter une infection bactérienne. Seul votre médecin pourra faire la différence entre l’origine virale ou bactérienne d’une infection.

Respecter la durée de traitement

Dans la plupart des cas, le traitement est inférieur à 7 jours. Il ne dure parfois qu’une journée, comme dans les infections urinaires simples. Il est important de bien respecter la prescription : la dose, le nombre de prises par jour et la durée exacte du traitement. Si vous arrêtez trop tôt le traitement, la guérison risque d’être incomplète ; si vous prenez un antibiotique trop longtemps, cela favorise la résistance des bactéries aux antibiotiques.

Pourquoi faut-il limiter l’usage des antibiotiques ?

Dans notre corps, nous hébergeons un très grand nombre de bactéries qui sont indispensables à notre équilibre vital. Ces bactéries se trouvent de façon normale dans notre tube digestif, notre gorge et sur notre peau. Lorsqu’on prend un antibiotique pour traiter une infection, celui-ci détruit les bactéries qui sont responsables de l’infection, ce qui permet de la guérir.

Mais l’antibiotique agit aussi sur les bactéries utiles qui sont présentes dans notre corps. Il détruit les bactéries sensibles et laisse la place aux bactéries qui sont résistantes à cet antibiotique. Celles-ci vont survivre et pourront se multiplier plus facilement. On devient alors porteur, dans le tube digestif, la gorge ou sur la peau, d’une bactérie résistante aux antibiotiques. On peut transmettre cette bactérie par l’intermédiaire des mains. On peut développer une infection avec cette bactérie.

En savoir plus : qu’est-ce qu’une bactérie résistante ?

Une bactérie « résistante » est une bactérie qui a un gène qui la protège de l’action d’un ou plusieurs antibiotiques. Ces antibiotiques sont inefficaces pour traiter une infection à cette bactérie. Il faut alors prescrire un autre antibiotique pour traiter l’infection. Il est très rare qu’une bactérie soit résistante à tous les antibiotiques : dans ces cas-là, aucun traitement n’est efficace.
En France, chaque année, 150 000 patients développent une infection liée à une bactérie multi-résistante et plus de 12 500 personnes en meurent (source : Institut de Veille Sanitaire). Le Ministère de la santé souhaite que les antibiotiques soient reconnus comme « grande cause nationale » en 2016.

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France