French English

Epidémies hivernales : l’AP-HP a déclenché vendredi 06 janvier le niveau 3 du plan « Hôpital en Tension »

Publié le Page vue 354 fois. Communiqués de presse

En raison de l’épidémie de grippe qui dure maintenant depuis quatre semaines, les SAMU – centres 15, les services d’urgence et les services d’aval de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris sont fortement sollicités. Pour garantir un bon niveau de sécurité et de qualité, il est parfois nécessaire de réorganiser temporairement  les flux d’ accueil des services d’urgences.

Pour faire face à cette situation tendue et continuer d’organiser l’accueil des patients, le directeur général de l’AP-HP a demandé vendredi 06 janvier 2017 à tous ses établissements d’activer le niveau 3 du plan « Hôpital en Tension ».

L’épidémie de grippe se maintient à un niveau soutenu, provoquant de nombreuses  complications respiratoires ou des décompensations de pathologies chroniques notamment chez les personnes âgées. (>> consulter les bulletins épidémiologiques grippe hebdomadaires de Santé publique France). Certains de ces patients nécessitent une hospitalisation longue après un passage aux urgences.

Cela se traduit par une occupation très importante des capacités hospitalières de l’AP-HP, notamment en aval des urgences et en réanimation. Cette situation devrait se prolonger dans les jours qui viennent.

Cela a conduit le DG de l’AP-HP à déclencher le niveau 3 du Plan Hôpital en Tension.

En application de ce dispositif, les 39 hôpitaux de l’AP-HP maintiennent ou accentuent les mesures d’organisation déjà mises en place afin de mobiliser le maximum de capacités d’accueil. Il peut s’agir de :

- l’installation de lits supplémentaires pour l’aval des urgences,

- la déprogrammation de certaines activités programmées,

- la conversion d’hôpitaux de jour ou de semaine en lits d’hospitalisation complète (nuit et week-end),

- la mobilisation encore renforcée de l’Hospitalisation à Domicile.

Il est également demandé aux sites de l’AP-HP moins impactés de se mobiliser pour pouvoir soulager les sites dont les capacités sont aujourd’hui saturées ou en passe de l’être.

Le plan « hôpital en tension » consiste en un arsenal de mesures anticipées et hiérarchisées pouvant être mises en œuvre dans un délai court, pour gérer un épisode de tension hospitalière quelle qu’en soit la cause et notamment lors de phénomènes épidémiques. Il comporte trois niveaux : alerte vigilance, tension avérée, tension prolongée ou de grande amplitude.

L’AP-HP reste vigilante quant à l’évolution de la situation en lien avec les autorités sanitaires.

Il est notamment demandé aux hôpitaux de remonter quotidiennement les données d’activités, les points de tension et les mesures engagées. Une surveillance particulière des disponibilités en place de réanimation et de soins intensifs est demandée.

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachées de presse :

Juliette Hardy
Marine Leroy

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France