French English

Les médicaments contre le cancer

Mis à jour le . Page vue 2000 fois. Signaler ce contenu

Corps de texte

La chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement utilisé dans différents types de cancer, afin de détruire les cellules cancéreuses.

  • Il existe de nombreux médicaments de chimiothérapie avec différents mécanismes d’action ; dans le traitement des cancers, ces médicaments de chimiothérapie peuvent utilisés seuls ou en association pour une meilleure efficacité.
  • Tous les cancers ne sont pas traités par les mêmes chimiothérapies.
  • Selon le type de cancer et selon l’état général des patients, la chimiothérapie peut être administrée seule ou en association à d’autres traitements comme la radiothérapie ou les thérapies ciblées. Elle peut être aussi utilisée en complément de la chirurgie, avant (pour diminuer le volume du cancer) et/ou après l’intervention chirurgicale (pour détruire d’éventuelles cellules cancéreuses toujours en place).

En pratique :

  • La chimiothérapie est administrée par cures ou par cycles, avec l’alternance de périodes de traitement et de périodes de repos, sans traitement.
  • Un « protocole de chimiothérapie » est élaboré pour chaque patient : il décrit  le ou les médicaments de chimiothérapie utilisés, les doses et la fréquence du traitement. Il dépend du type et des caractéristiques du cancer et de l’état général du patient.
  • Les séances de chimiothérapie peuvent se dérouler au domicile du patient ou à l’hôpital, soit en hôpital de jour, soit dans le cadre d’une hospitalisation.
  • Même si certaines chimiothérapies, qui se présentent sous forme de comprimés,  peuvent être prises par voie orale, la plupart des chimiothérapies doivent être administrées à l’aide d’une perfusion intraveineuse. Généralement, un cathéter veineux central est mis en place avant le début de la chimiothérapie ; il permet l’administration de la chimiothérapie par voie intraveineuse directe pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois, tout en préservant les veines périphériques (bras).
  • La tolérance de la chimiothérapie : les traitements de chimiothérapie s’attaquent aux cellules qui se divisent rapidement comme les cellules cancéreuses mais aussi certaines cellules saines de l’organisme, cellules du tube digestif, cellules sanguines (globules rouges, globules blancs, plaquettes), cellules à l’origine des poils et des cheveux ; de ce fait, les chimiothérapies induisent un certain nombre d’effets secondaires.
  • Les effets secondaires de la chimiothérapie les plus fréquents sont la perte des cheveux, les nausées et vomissements, la diarrhée, une diminution des globules rouges, des globules blancs et/ou des plaquettes dans le sang.
  • La tolérance à la chimiothérapie est variable au cours du temps et selon les patients ; elle dépend aussi du type de chimiothérapie que le patient reçoit.
  • Il existe aujourd’hui des traitements efficaces pour éviter ou réduire les effets secondaires liés à la chimiothérapie.
  • L’administration de la chimiothérapie peut être décalée dans le temps ou interrompue si les effets secondaires sont trop importants.  

Les thérapies ciblées ou biothérapies

De nombreux progrès réalisés au cours de ces dernières années, ont permis de mieux comprendre le développement des cancers et de mettre au point des traitements capables de cibler, dans certaines situations bien précises, les cellules cancéreuses ou leur environnement et de bloquer leur fonctionnement.

  • Les thérapies ciblées sont de plus en plus utilisées dans le traitement de différents cancers, seules ou en association à une chimiothérapie. 
  • Parmi les différentes thérapies ciblées, certaines d’entre elles se présentent sous forme de comprimés tandis que d’autres nécessitent une perfusion intraveineuse.
  • Comme tout traitement, des effets secondaires peuvent survenir avec les thérapies ciblées ; mais il s’agit généralement d’effets secondaires différents de ceux observés avec la chimiothérapie.

L’hormonothérapie

Certains cancers sont appelés « hormonodépendants », car le développement des cellules cancéreuses sont sous l’influence d’hormones présentes naturellement dans l’organisme. C’est le cas par exemple du cancer de la prostate ou de certains cancers du sein. Dans ce cas, l’hormonothérapie consiste à bloquer la production d’hormones ou à empêcher leur effet sur le développement du cancer. L’hormonothérapie s’administre par voie orale (le plus souvent) ou injectable.

L’immunothérapie

Il s’agit de médicaments dirigés contre certaines cellules ou molécules impliquées dans le développement du cancer, en agissant sur le système immunitaire. Ce type d’approche est actuellement en plein essor

Pour en savoir plus

Où m'adresser pour une chimiothérapie ?

Cancer

  • Hôpital Antoine-Béclère

    Service de médecine interne et immunologie - hôpital de jour
    Pour prendre rendez-vous : 01 45 37 49 55

  • Hôpital Avicenne

    Service d'oncologie médicale
    Pour prendre rendez-vous : 01 48 95 50 33

  • Hôpital Beaujon

    Service de cancérologie
    Pour prendre rendez-vous : 01 40 87 50 70

  • Hôpital Bichat-Claude-Bernard

    Unité de cancérologie
    Pour prendre rendez-vous : 01 40 25 73 93

  • Hôpital Cochin

    Service de cancérologie
    Pour prendre rendez-vous : 01 58 41 42 43

  • Hôpital européen Georges-Pompidou

    Service d'oncologie médicale
    Pour prendre rendez-vous : 01 56 09 35 73

  • Hôpital Henri-Mondor

    Service d'oncologie médicale
    Pour prendre rendez-vous : 01 49 81 25 67

  • Hôpital Louis-Mourier

    Unité d'oncologie
    Service de médecine interne
    Pour prendre rendez-vous : 01 47 60 21 27

  • Hôpital universitaire Pitié-Salpêtrière

    Service d'oncologie médicale
    Pour prendre rendez-vous : 01 42 16 04 53

  • Hôpital Saint-Antoine

    Service d'oncologie
    Pour prendre rendez-vous : 01 49 28 23 36

  • Hôpital Saint-Louis

    Service d'oncologie médicale
    Pour prendre rendez-vous : 01 42 49 42 47

  • Hôpital Tenon

    Service d'oncologie
    Pour prendre rendez-vous :
    - 01 56 01 63 73
    - 01 56 01 66 48

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France