French English

Mois sans tabac : l'AP-HP se mobilise pour ses patients et personnels

Mis à jour le . Page vue 1140 fois. Signaler ce contenu
Moi(s) Sans Tabac : les équipes de l’AP-HP se mobilisent
Moi(s) Sans Tabac : les équipes de l’AP-HP se mobilisent
Endopack/Thinkstock
Les équipes de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris se mobilisent pour le Moi(s) Sans Tabac 2016. Tout au long du mois de novembre, plusieurs actions seront organisées dans ses hôpitaux, pour ses patients, ses professionnels et le grand public. A cette occasion, l’AP-HP proposera par exemple une prise en charge des traitements de ses personnels fumeurs dans tous ses hôpitaux.

Corps de texte

En Ile-de-France, l’AP-HP, avec ses 28 consultations de tabacologie dans 22 de ses 39 hôpitaux propose des prises en charge de prévention et de traitement du tabagisme, cliquez ici pour accéder la brochure. Elles sont accessibles à tous, adultes, jeunes, femmes enceintes, présentant ou non des pathologies associées, quel que soit leur niveau de revenus, qu’il s’agisse de patients externes ou hospitalisés. 

L’offre de soins est souvent assurée en première intention par les services de médecine ou de chirurgie pour les cas simples avec possibilité de recours aux équipes spécialisées pluridisciplinaires médicales et paramédicales formée en tabacologie/addictologie. 

Les consultations spécialisées en tabacologie s’adressent à tous les fumeurs. La prise en charge du tabagisme est par ailleurs particulièrement recommandée si une intervention chirurgicale est programmée. L’AP-HP a également ouvert des consultations de tabacologie et d’addictologie spécialisées pour les femmes enceintes et les adolescents.

Les tabacologues/addictologues de l’AP-HP assurent aussi des missions de soins, d’enseignement, de formation, de recherche et de coordination régionale avec les autres partenaires. L'AP-HP est notamment membre fondateur du réseau Hôpital sans tabac, qui s'est élargi pour devenir le réseau national des établissements de soin pour la prévention des addictions « RESPADD ».

L’AP-HP est par ailleurs très active sur toutes les questions relatives aux addictions.

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France