French English

Visite de la présidence du Conseil de surveillance à l'hôpital Avicenne, Bobigny (93)

Mis à jour le . Page vue 60 fois. Signaler ce contenu
La visite s’est déroulée le mardi 30 mai 2017. Le groupe hospitalier universitaire Paris Seine-Saint-Denis occupe une position majeure sur le territoire de santé de la Seine-Saint-Denis, marqué par une offre de soins de la médecine de ville particulièrement faible et une offre hospitalière alternative à proximité exclusivement lucrative.

Corps de texte

La communauté médicale a engagé une réflexion approfondie sur l'évolution de ses activités et infrastructures pour répondre aux besoins de ce territoire, très dynamique sur le plan démographique et porteur de grands projets avec le développement du Grand Paris et l'organisation des partenaires hospitaliers publics (Gonesse et Montfermeil) en groupements.

Proposant déjà des parcours très complets et d’excellence dans le domaine du cancer, de l'obésité et des maladies respiratoires, il souhaite conforter notamment la prise en charge experte de la femme et de l'enfant ainsi que sa filière gériatrique dans une logique d'universitarisation.

Un programme de modernisation des infrastructures d’Avicenne d’un montant de 65 M€ est déjà en cours, avec l'ouverture de nouveaux bâtiments permettant de regrouper les activités hautement stratégiques tels les blocs opératoires - soins critiques et services de chirurgie. La dernière phase concerne la rénovation de plus de 100 lits et places dans le bâtiment LARRY B soit 25% des capacités d'hospitalisation d’Avicenne.

Bernard Jomier, à l'occasion d’une discussion sur les problématiques médicales et hôtelières de l’établissement, a salué la dynamique de l'activité et de la réflexion engagée pour dresser les perspectives  d’évolution des deux principaux sites MCO du groupe, Avicenne et Jean-Verdier.

Il importe en effet, comme dans le cadre du projet Campus hospitalo-universitaire Grand Paris Nord qui sera implanté à Saint-Ouen, de défendre les investissements sur ce territoire au regard d’indicateurs de santé globalement plus défavorables que partout ailleurs. Ils sont par ailleurs le gage de l’adaptation du site aux enjeux de la médecine de demain et d’un accueil de qualité tant pour les patients que les personnels. La question de l’attractivité du groupe étant une préoccupation de plus en plus prégnante.

Enfin, la rencontre avec l'équipe de chirurgie ambulatoire du Docteur Christophe Frost a permis de faire le point sur les spécificités de cette prise en charge dans le département, et en particulier celle des personnes précaires pour lesquelles l'hôpital assure en grande partie le suivi en aval du séjour. Il y a là un engagement fort des personnels à assurer une qualité et une égalité d’accès aux soins qu’il faut souligner dans un contexte d’exercice parfois difficile.

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France