French English

Hôpital numérique

Mis à jour le . Page vue 262 fois. Signaler ce contenu
La stratégie numérique de l'AP-HP se déploie, avec la généralisation progressive de son dossier patient informatisé et la possibilité pour les patients depuis mars 2015 de payer en ligne.

Corps de texte

I2B2, l'entrepôt de données de l'AP-HP

La concentration des systèmes d'information et la numérisation progressive des données cliniques ont ouvert la voie prometteuse d'une valorisation de ces données pour le soin et la recherche. Des opportunités concrètes se dessinent comme la réalisation d'études rétrospectives pour orienter les nouvelles décisions médicales ou d'étude de faisabilité pour les essais cliniques.

En 2015, l'AP-HP a organisé le déploiement dans sept groupes hospitaliers d'un portail web sécurisé, I2B2, d'ores et déjà utilisé par les médecins chercheurs pour faire des recherches sur les patients dont ils ont eu la charge. L'entrepôt de données de santé de l'AP-HP comporte déjà plus de trois millions de patients ne s'étant pas opposés à la réutilisation de leurs données à des fins de recherche et de statistiques. Ces données concernent à ce stade le programme de médicalisation des systèmes d'information, ou PMSI, les résultats de biologie et les comptes-rendus d'hospitalisation.

Séquençage de nouvelle génération

Le séquençage de nouvelle génération à très haut débit constitue un enjeu majeur pour les années à venir. Via le développement de la médecine personnalisée et prédictive, il amorce une révolution médicale tant en termes diagnostiques que thérapeutiques. L'AP-HP a souhaité être au coeur de ce virage technologique.

En 2015, l'AP-HP a mis en place une politique supra groupe hospitalier afin de proposer aux cliniciens une offre de séquençage à très haut débit pour accompagner leurs projets de recherche. Elle a par ailleurs décidé de mettre à disposition des biologistes une plateforme de services dédiés à l'analyse bio-informatique de ces données.

Le projet Terri@santé

Le projet Terri@santé, porté par l'AP-HP, l'ARS et les Unions régionales des professionnels de santé, a été un lauréat de l'appel d'offres, Territoire de soins numérique du deuxième programe d'investissements d'avenir - PIA2 avec un financement de 20 millions d'euros sur trois ans.

Une plateforme numérique d'échanges ville-hôpital accessible par les professionnels et les patients a été achetée en 2015 par le Groupement de Coopération Sanitaire pour le Développement des Systèmes d'Information partagés en Santé en Ile-de-France - GCS D-SISIF. Elle sera déployée sur un territoire de 350000 habitants entre le Val-de-Marine et Paris, englobant notamment les hôpitaux Bicêtre, Paul-Brousse et Charles-Foix.

Elle proposera différents services d'e-santé : prescriptions, résultats, gestion des parcours, préadmission, éducation, etc. Au terme des deux années d'expérimentation, une évaluation médico-économique servira à apprécier l'opportunité de l'étendre à l'ensemble de la région Ile-de-France. D'autres modalités de ce projet permettent de financer des projets d'innovation de plus petite envergure. Par exemple, deux sociétés ont été lauréates de l'appel d'offre AIXPé en 2015 pour expérimenter des solutions innovantes dans des services des hôpitaux Bicêtre et Robert-Debré.

La télémédecine

En 2014, 25 organisations de télémédecine ont été recensées par une enquête à l'AP-HP. Les équipes de l'AP-HP sont intervenues comme experts en rendant un avis à distance et ont ainsi pris en charge 26976 patients et réalisé 55848 actes de télémédecine. Treize spécialités médicales sont concernées.

L'année 2015 a été marquée par une évolution importante de la plateforme régionale ORTIF, qui accueille les urgences neurochirurgicales, les urgences neurologiques - en particulier l'AVC - et le réseau Matrix néonat pour les avis pédiatriques. Tous les sites d'urgences sont connectés à ORTIF.

L'AP-HP contribue fortement à l'activité régionale de télémédecine avec :

  • le réseau Télépathologie IDF (expertise et extemporané) qui poursuit son développement;
  • le réseau Polyhandicaps pédiatriques qui a initié une activité de téléconsultations ;
  • le réseau Ophdiat, créé par l'AP-HP pour le dépistage de la rétinopathie diabétique, qui devient un réseau régional.

L'AP-HP met en oeuvre d'autres activités de télémédecine comme par exemple le télésuivi à domicile par l'HAD des femmes ayant une grossesse pathologique.

Ogranisation d'un premier hackathon à l'AP-HP

En juin 2015, pendant un week-end entier, une centaine de professionnels de santé, de patients, d'ingénieurs,  de développeurs et de designers se sont retrouvés à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière pour construire ensemble des projets innovants qui changeront le quotidien des patients. Sur une vingtaine de projets présentés à un jury d'experts, les projets d'application Post-Hop, pour les suivi des patients après une opération, Poo&Pee, pour établir le suivi numérique des passages aux toilettes de certains enfants malades chroniques, et Next Proche, pour suivre à distance les patients souffrant de cancer, y ont été particulièrement remarqués. L'AP-HP a décidé de multiplier sa participation à ce type de concours d'innovation pour l'année 2016.

Des innovations de services aux patients

MediPicto AP-HP, une application web

L'AP-HP a mis à disposition en octobre 2015 l'application web gratuite "MediPicto AP-HP" pour aider les patients et les professionnels de santé à mieux communiquer, au-delà des barrières de la langue et du handicap. Cette application web favorise le dialogue et la prise en charge des patients ayant des difficultés d'expression et/ou de compréhension, liées à une situation de handicap temporaire ou définitive, à une fatigue extrême, à l'âge, à une maladie évolutive, à une situation de soins, à un accident... mais aussi dues à une barrière linguistique (16 langues traduites à ce jour).

Le paiement en ligne

L'AP-HP a développé un service de paiement en ligne ouvert en avril 2015, dans un premier temps aux agents de l'AP-HP, pour des prestations de garde et le paiement des loyers. Ce service est déployé plus largement en juin 2015 à destination du public. 170000 paiements en ligne ont été comptabilisés et plus de 7 millions d'euros recouvrés fin 2015.

 

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France