Menu
French English

1ère médicale : Une nouvelle stratégie thérapeutique pour les patients souffrant d’un cancer du côlon avec métastases hépatiques synchrones

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Cancer du colon
Cancer du Colon -
Une équipe de chirurgie digestive et hépato-biliaire de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP et Sorbonne Université a développé et proposé une nouvelle stratégie onco-chirurgicale pour les patients porteurs d’un cancer du côlon avec métastases hépatiques synchrones : la « stratégie reverse » écourtée par cœlioscopie. Cette prise en charge innovante permet, en une seule hospitalisation et par coelioscopie, de traiter l’ensemble de la maladie tumorale et de réduire ainsi le risque de complications post-opératoires.

Corps de texte

25 à 30% des patients porteurs d’un cancer colorectal ont, au moment du diagnostic, des métastases hépatiques (synchrones). Le seul traitement curatif pour ces patients repose sur la chirurgie complète de la tumeur primitive et des métastases avec une chimiothérapie péri-opératoire.

En tenant compte des priorités oncologiques et des bénéfices démontrés de la laparoscopie, une équipe de chirurgie digestive de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP et de Sorbonne université a proposé une nouvelle stratégie onco-chirurgicale pour les patients atteints d’un cancer du côlon avec métastases hépatiques synchrones. Ces cas nécessitent une hépatectomie majeure ou complexe qui consiste à réaliser par cœlioscopie le geste hépatique (après une chimiothérapie d’induction) puis d’intervenir sur la tumeur primitive par cœlioscopie cinq à six jours après si les suites de la première intervention ont été simples.

Cette stratégie innovante permet pour la première fois, en une seule hospitalisation, de traiter l’ensemble de la maladie tumorale sans risque surajouté pour le patient.

Il s’agit donc d’une « stratégie reverse » écourtée par cœlioscopie.

Pour en savoir plus : lire le communiqué de presse

A voir aussi