Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service

  • Rechercher un contenu

Select the desired hospital

AP-HP : les hôpitaux Avicenne et Cochin ont testé, en avant-première, un dispositif d’aide à la détection précoce du cancer colorectal basé sur l’intelligence artificielle

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Dispositif d'aide à la détection précoce du cancer colorectal
dispositif d’aide à la détection précoce du cancer colorectal -
©Hôpital Avicenne AP-HP
En avant-première, à l'hôpital Avicenne AP-HP et à l’hôpital Cochin AP-HP l'équipe du Pr Robert Benamouzig, chef du service de gastro-entérologie en août 2019, puis l’équipe du Pr Stanislas Chaussade, chef de service de gastro-entérologie en septembre 2019, ont testé le fonctionnement d’un dispositif d’aide à la détection précoce des polypes et des cancers colorectaux basé sur l’intelligence artificielle (IA).

Corps de texte

Ce dispositif GI GENIUS se base sur l’intelligence artificielle pour détecter et signaler automatiquement, en temps réel, toute anomalie évocatrice de polypes colorectaux. Lors de la réalisation d’une coloscopie, ce dispositif analyse systématiquement toutes les images qu’il reçoit, à la recherche d’un polype. Lorsqu’il détecte une anomalie, il informe l’équipe soignante en projetant en temps réel sur l’image de la coloscopie un cadre vert autour de la zone et en émettant un bip sonore.

Ce nouveau dispositif permet de sécuriser l’examen du gastroentérologue, en détectant toute anomalie identifiée et notamment des polypes qui pourraient être difficiles à détecter lors d’une coloscopie. Ces polypes sont les précurseurs du cancer colorectal et leur ablation permet de diminuer l’incidence du cancer colo rectal chez les patients béneficiant d’une coloscopie.

En France, le dispositif a été utilisé pour la 1ère fois le 27 août 2019 à Avicenne, sur 10 patients. Il a ensuite été testé par l’équipe de Cochin le 25 septembre.

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris