Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service

  • Rechercher un contenu

Select the desired hospital

Effets bénéfiques du Rituximab dans le traitement de l'atteinte cutanée de la sclérodermie systémique

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Immunothérapie par anticorps
Immunothérapie par anticorps -
Des équipes du service de rhumatologie et du centre de référence maladies systémiques auto-immunes rares de l’hôpital Cochin AP-HP et de l’Université Paris Descartes, en collaboration avec l’unité de recherche clinique des hôpitaux universitaires Paris Seine-Saint-Denis AP-HP et de l’université Paris 13, ont mis en évidence les bénéfices cutanés du Rituximab, une immunothérapie par anticorps, dans le traitement de la sclérodermie systémique, une maladie rare grave qui affecte le tissu chargé de protéger et soutenir la structure des organes. Cette immunothérapie ciblée anti-CD20 est déjà couramment utilisée pour d’autres maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus systémique.

Corps de texte

La sclérodermie systémique est une maladie rare (100 à 200 cas par millions d’habitants en France) grave du tissu soutenant les organes (tissu conjonctif) et des petites artères. Elle est systémique parce qu’elle peut affecter la peau, le cœur, les reins, les articulations, et les poumons. Elle a le plus mauvais pronostic de l’ensemble des maladies auto-immunes, caractérisées par un dysfonctionnement du système immunitaire, avec un risque de mortalité particulièrement élevé. Le Rituximab est un anticorps monoclonal dirigé spécifiquement contre les lymphocytes B producteurs d’anticorps toxiques.

Coordonnées par le Pr Yannick Allanore, des équipes du service de rhumatologie et du centre de référence maladies systémiques auto-immunes rares de l’hôpital Cochin AP-HP et de l’Université Paris Descartes, en collaboration avec l’unité de recherche clinique – Université Paris 13 / Hôpital Avicenne AP-HP, ont évalué les effets du Rituximab dans le traitement de la sclérodermie systémique, en s’appuyant sur la base de données européennes du groupe « European Scleroderma Trials and Research » (EUSTAR).

Les équipes ont identifié, parmi plus de 16 000 patients souffrant de sclérodermie systémique recensés, 254 patients ayant reçu du Rituximab et pour lesquels un suivi longitudinal était disponible. Après un suivi médian de deux ans, la tolérance était satisfaisante avec aucun événement inattendu chez ces patients et l’absence de tout effet indésirable chez 70% des malades.

Ces résultats montrent une tolérance satisfaisante du Rituximab par les patients traités pour une sclérodermie systémique et mettent plus particulièrement en évidence l’existence d'un bénéfice cutané du traitement.

Ils ouvrent des perspectives pour l’utilisation du Rituximab dans cette affection rare, sévère, et pour laquelle il n’existe pas aujourd’hui de traitement de fond.

Pour en savoir plus : lire le communiqué de presse

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris