French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Efficacité de la pompe à apomorphine chez des personnes atteintes de maladie de Parkinson se plaignant d'une insomnie sévère

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Efficacité de la pompe à apomorphine chez des personnes atteintes de maladie de Parkinson
Efficacité de la pompe à apomorphine chez des personnes atteintes de maladie de Parkinson -
Getty Images
Des équipes du service de neurologie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP, de Sorbonne Université, de l’Inserm, du CNRS, de la clinique Beau Soleil (Montpellier), membre du Groupe AÉSIO Santé et promoteur de l’étude, et de l’Université de Montpellier, en lien avec l’Institut du Cerveau, ont mené des travaux pour montrer l'efficacité de la pompe à apomorphine, utilisée la nuit en continu, sur les troubles du sommeil chez des personnes atteintes de la maladie de Parkinson au stade des fluctuations, se plaignant d'une insomnie sévère.

Cette étude, coordonnée par le Dr Valérie Cochen De Cock et le Pr Emmanuel Flamand-Roze, a fait l’objet le 14 avril 2022 d’une publication au sein de la revue the Lancet Neurology.

 

L'insomnie est très fréquente chez les personnes atteintes de maladie de Parkinson. Elle a des conséquences négatives sur leur qualité de vie. Les équipes de recherche ont mené une étude randomisée contrôlée, multicentrique (11 centres en France), en double aveugle et en cross-over. Les participants présentaient une maladie de Parkinson fluctuante et se plaignaient d’insomnie modérée à sévère. Ils recevaient pendant la nuit de l'apomorphine ou le placebo en sous-cutané avec une période de 14 nuits sans traitement entre les deux périodes. Les périodes de traitement comprenaient 10 nuits pour l’ajustement des doses suivies de sept nuits à dose fixe.

Le critère de jugement principal de l'efficacité était la différence entre les scores de l'échelle de sévérité des troubles du sommeil chez des patients atteints de maladie de Parkinson (PD sleep scale = PDSS) avant et après chaque période de traitement. L'analyse a été faite en intention de traiter.

 

 

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris