French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Étude de 821 patients âgés souffrant d'une infection au SARS-Cov-2 et hospitalisés dans un service de gériatrie aiguë

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Unité de gériatrie aiguë - hôpital Paul Brousse AP-HP
Unité de gériatrie aiguë - hôpital Paul Brousse AP-HP -
AP-HP
Une étude de cohorte menée au sein de 13 services de l’AP-HP, de Sorbonne Université, de l’Université Paris-Saclay, de l’Université Paris Est Créteil et de l’Université de Paris a eu pour objectif de décrire les caractéristiques cliniques et le devenir des patients âgés avec une maladie confirmée à COVID-19 hospitalisés dans un service de gériatrie aiguë Les résultats de cette étude coordonnée par une équipe de la Pitié-Salpêtrière AP-HP, Inserm, Sorbonne Université ont été publiés le 26/08/2020 dans Journal of Gerontology : Medical Sciences. Ils montrent 1/une population particulièrement vulnérable avec de très nombreuses comorbidités en particulier cardiovasculaires (troubles cognitifs, HTA, diabète, fibrillation atriale, insuffisance cardiaque et rénale) et préalablement très dépendante, 2/une mortalité affectant 31 % des patients, 3/ qu’une évaluation rapide à l'admission, au lit du malade, du sexe, du statut fonctionnel, de la pression artérielle systolique, de l'état de conscience, de la fréquence respiratoire et de l'asthénie pourrait identifier les patients âgés à risque d'évolution défavorable.

L’étude d’une cohorte rétrospective multicentrique de patients âgés de ≥ 70 ans, souffrant d’une infection confirmée au SARS-Cov-2, pris en charge dans un des 13 services de gériatrie aiguë participants de l’AP-HP, entre le 13 mars et le 15 avril 2020 (N = 821, moyenne d'âge 86 (7) ans), a permis de montrer que :

  • les symptômes initiaux les plus communs étaient l'asthénie, la dyspnée, la toux sèche, la fièvre et la confusion; 
  • 52% des infections étaient nosocomiales;
  • chez ces patients, avec de très nombreuses comorbidités (Charlson médian 7) et un niveau très important de dépendance pré existante (29 % vivaient en EHPAD), tous suivis jusqu’à leur sortie de gériatrie aiguë, la mortalité intra-hospitalière était à 31% (intervalle de confiance à 95%: 27 - 33);
  • une évaluation rapide à l'admission, au lit du malade, du sexe, du statut fonctionnel, de la pression artérielle systolique, de l'état de conscience, de la fréquence respiratoire et de l'asthénie pourrait identifier les patients âgés à risque d'évolution défavorable. 

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris