French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Finalisation du projet de recherche SPRING* sur la transmission du SARS CoV-2 lors d’un rassemblement de grande ampleur avec application d’un protocole sanitaire spécifique

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Concert
Concert -
Getty Images
L’étude SPRING, promue par l’AP-HP et coordonnée par le Pr Constance Delaugerre du service de virologie de l’hôpital Saint-Louis AP-HP, le Dr Solen Kernéis, de l’équipe de prévention du risque infectieux de l’hôpital Bichat – Claude-Bernard AP-HP et le Pr Jean Marc Treluyer, URC Necker-Cochin AP-HP, se déroulera autour d’un concert qui devrait se tenir le 29 mai 2021 au sein de l’Accor Arena. Il est organisé par le PRODISS, le syndicat national du spectacle musical et de variété. Le concert se déroulera en configuration debout dans une salle fermée.

L’hypothèse de l’étude est que le dépistage systématique du SARS COV-2 dans les trois jours au maximum avant l’évènement permet de contrôler le risque de transmission et la génération de foyers épidémiques lors du concert. L’étude comprendra deux groupes distincts : un groupe expérimental de 5 000 personnes assistant au concert et un groupe contrôle composé de 2 500 personnes restées à leur domicile. L’objectif principal de cette étude est de démontrer l’absence d’augmentation du risque de portage salivaire du SARS-CoV-2 sept jours après le concert chez les participants présents au concert par rapport aux non-participants à l’évènement.

Par ailleurs, un protocole sanitaire sera prévu incluant le port du masque chirurgical en continu et un renforcement de l’hygiène des mains pour le public, ainsi qu’une ventilation optimisée de la salle.

Le critère de jugement principal sera le nombre de participants dans chaque groupe ayant un résultat positif à un test salivaire par RT-PCR sept jours après la date de l’événement.  

Les participants à l’étude devront avoir entre 18 et 45 ans et n’avoir eu aucun symptôme du COVID et ne pas avoir été en contact avec des personnes atteintes du COVID depuis 2 semaines. Elles ne devront pas avoir de facteur de risque de forme grave (selon les critères du HCSP du 29/10/2020) ni vivre sous le même toit qu’une personne porteuse de ces facteurs. Elles doivent résider en Ile de France. Elles devront se prêter à un test de dépistage antigénique réalisé dans le cadre de l’étude dans les 72h avant l’événement, qui devra être négatif.

*SPRING : « Study on Prevention of SARS-CoV-2 transmission in a large INdoor Gathering event »  

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris