French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

L’étude Meningref montre une meilleure protection contre le méningocoque chez les patients ayant reçu une greffe de cellules souches hématopoïétiques

Mis à jour le . Signaler ce contenu
cellule souche humaine
Cellule souche humaine -
Crédits: 
Getty Images
L’équipe du service d’Hématologie de l’hôpital Henri Mondor AP-HP, coordonnée par le Dr Christine Robin, et des chercheurs de l’Institut Pasteur (unité des Infections bactériennes invasives, dirigée par le Pr Muhamed-Kheir Taha), ont étudié la protection contre le méningocoque chez les patients ayant reçu une greffe de cellules souches hématopoïétiques.

Les résultats de cette étude (NCT03509051), à promotion AP-HP, ont fait l’objet d’une publication le 4 juillet 2022 dans Clinical Microbiology and Infection.

Le méningocoque est responsable de maladies sévères et souvent mortelles comme la méningite.

Les greffés de cellules souches hématopoïétiques, par exemple en cas de leucémie, ont 30 fois plus de risque de développer ces infections graves, par rapport à la population générale.

Le dernier vaccin contre le méningocoque B (4CMenB, Bexsero®) a été recommandé en France en 2021 pour les nourrissons de moins de 2 ans et les personnes à risque élevé, dont les greffés des cellules souches hématopoïétiques.
Dans cette étude, l’équipe de recherche a souhaité définir son pouvoir immunogène chez ces greffés des cellules souches hématopoïétiques.

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris