Menu
French English

L’IRM « quantitative » comme outil prédictif du réveil des patients dans le coma après un arrêt cardiaque

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Cerveau -
Les résultats de l'étude pilotée par le Pr Louis Puybasset de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière ont été publiés dans la revue Lancet Neurology

Corps de texte

Les examens neurologiques de plus de 200 patients adultes dans le coma depuis plus de 7 jours après un arrêt cardiaque ont été analysés.

Cette étude de cohorte observationnelle menée dans 14 centres en France, en Italie et en Belgique, a été pilotée par le Pr Louis Puybasset, chef du service Anesthésie-Réanimation à l’hôpital Pitié Salpêtrière, AP-HP, et ses collaborateurs de l'Inserm, du CNRS et de Sorbonne Université au sein du Laboratoire d’imagerie biomédicale.

Un indicateur basé sur l’analyse du mouvement des molécules d’eau dans la substance blanche du cerveau mesuré par IRM en tenseur de diffusion entre le 7e jour et le 28e jour après la survenue de l’arrêt cardiaque permet de prédire avec une très haute précision le devenir clinique à 6 mois de ces patients dans le coma. Cette technique est supérieure à tous les autres tests utilisés à ce jour.

Ces résultats ont été publiés dans la revue Lancet Neurology le 27 février 2018.

En savoir plus : lire le communiqué de presse