French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Réactions paradoxales et biomédicaments : une étude de cohorte française menée à partir de l’Entrepôt de Données de Santé (EDS) de l’AP-HP

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Réactions paradoxales et biomédicaments
Réactions paradoxales et biomédicaments -
Crédits: 
AP-HP
Les équipes de la Fédération Hospitalo-Universitaire TRUE1 (Innovative therapy for immune disorders), du service de dermatologie – centre d’investigation clinique de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP, en lien avec l’équipe de recherche universitaire EpiDermE et l’Université Paris-Est Créteil, ont estimé l’incidence des réactions paradoxales sous biomédicaments chez des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques. Cette étude BIOPARADOX a pu être menée grâce à l’entrepôt de données de santé de l’AP-HP qui a permis d’identifier 9 303 patients suivis pour une maladie inflammatoire chronique.

Les résultats de ces travaux, coordonnés par le Dr Pauline Bataille et le Pr Emilie Sbidian, ont fait l’objet le 30 juin 2022 d’une publication dans le British Journal of Dermatology
Les médicaments biologiques, ou biomédicaments, représentent l’ensemble des thérapeutiques basées sur l’utilisation de molécules conçues à partir d’un organisme vivant ou de ses produits. Leurs utilisations ont révolutionné le pronostic de nombreux patients et sont aujourd’hui largement utilisé en rhumatologie, gastro-entérologie ou dermatologie.

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris