Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service

  • Rechercher un contenu

Select the desired hospital

Rejoignez l’essai clinique « AAS Lynch » sur les effets préventifs de l’aspirine sur les récidives de cancers colorectaux

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Colon
Colon -
Une équipe du service de gastro-entérologie de l’hôpital Avicenne AP-HP, dirigée par le Pr Robert Benamouzig, coordonne actuellement un essai clinique multicentrique national de phase 3, promu par l’AP-HP, qui vise à recruter 852 patients âgés de 18 à 75 ans atteints du syndrome de Lynch pour étudier l’efficacité de l’aspirine à faible dose dans la prévention de l’apparition ou des récidives d’adénomes colorectaux. Lancée en 2018, l’étude AAS Lynch est menée dans une trentaine d’établissements français.

Corps de texte

Le cancer colorectal est un problème de santé publique au niveau mondial avec plus de 1.5 millions de nouveaux cas et 700 000 décès estimés en 2012. En France, 44 872 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2017.

Promue par l’AP-HP, cette étude testera, dans plus d’une trentaine d’établissements français, l’efficacité de deux faibles doses d’aspirine (100 mg ou 300 mg par jour) comparées à un placebo sur une durée de quatre ans. Après tirage au sort dit « en aveugle », les patients recevront soit de l’aspirine à 100 mg, soit de l’aspirine à 300 mg, soit un placebo pendant quatre ans. Ils seront vus en consultation tous les six mois pendant toute la durée de l’étude.

Si l’efficacité préventive de l’aspirine est confirmée, cette dernière contribuerait à réduire le risque de cancer colorectal et à diminuer la fréquence de la surveillance endoscopique nécessaire.

Pour en savoir plus : lire le communiqué de presse

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris