Mars Bleu 2016 : l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris mobilisée pour la prise en charge du cancer colorectal

Publié le Page vue 903 fois. Dossiers de presse

A l’occasion de Mars Bleu 2016, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris se mobilise pour la prise en charge du cancer colorectal.

Plusieurs manifestations avec les équipes et les associations auront lieu dans ses hôpitaux. (voir le programme complet)

En Ile-de-France, l’AP-HP, avec ses sept centres experts et ses centres associés, propose une prise en charge complète du cancer colorectal. Elle soigne tous les patients et ce quel que soit leur niveau de revenu.

Elle est un acteur incontournable du dépistage, qui continue d’évoluer avec notamment le nouveau test immunologique fécal.

Elle déploie par ailleurs une importante activité d’oncogénétique et coordonne le réseau PRED-IdF où 1700 patients, prédisposés héréditairement, ont été inscrits entre 2010 et 2015.

Son statut de centre hospitalier universitaire permet de bénéficier de soins spécialisés de pointe en cancérologie. Les hôpitaux universitaires, grâce à leurs activités de recherche, facilitent l’accès aux dernières innovations - médicales ou chirurgicales. Certains travaux – sur l’inutilité de préparer le colon avant une opération, le délai optimum entre la fin de la radiothérapie et la chirurgie dans le cancer du rectum ou l’importance de la chimiothérapie avant d’opérer des métastases hépatiques - ont changé  les prises en charge des patients dans le monde.  

En 2015, près de 12400 patients ont été pris en charge pour un cancer colorectal à l’AP-HP

Avec environ 42 000 nouveaux cas par an en France, le cancer colorectal est le troisième cancer le plus fréquent, après le cancer de la prostate et celui du sein ; il est aussi la 2ème cause de mortalité par cancer après celui du poumon. La majorité des nouveaux cas de cancer colorectal sont diagnostiqués chez des personnes de plus de 50 ans, et le plus souvent à un stade avancé. L’existence de cancers colorectaux dans la famille, l’obésité et l’inactivité physique augmentent le risque de cancer colorectal. On estime que 60 à 80 % de ces cancers se développent à partir d’une lésion bénigne (le polype adénomateux), qui peut être retiré au cours d’une coloscopie. Cela permet de prévenir le risque de transformation du polype en cancer.

 

Lire le dossier de presse : Mars Bleu 2016, l'AP-HP mobilisée pour la prise en charge du cancer colorectal.

Au sommaire :
Les manifestations dans les hôpitaux de l’AP-HP ;
Une révolution en marche dans le dépistage du cancer colorectal ;
Un réseau de suivi des personnes prédisposées au cancer colorectal ;
La prise en charge chirurgicale du cancer colorectal ;
Oncologie médicale du cancer colorectal : quelles innovations ?

Les chiffres clés à l’AP-HP

- 7 centres experts, dont 5 centres experts colon et foie
- 2  centres associés
- 12 387  patients pris en charge en 2015 à l’AP-HP pour un cancer colorectal, dont 7703 nouveaux patients en 2014
- 5660 consultations d’oncogénétique réalisées à l’AP-HP

A propos de l’AP-HP :

L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 7 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 95 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachées de presse :
Anne-Cécile Bard
Marine Leroy
Assistante :
Nadiera Mondongue

Nous suivre :
> Facebook
> Twitter

L'AP-HP en bref


Directeur de la communication de l'AP-HP : Patrick Chanson

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France