French English

Ouverture de la 1ère consultation « tatouages » en France à l’hôpital Bichat – Claude-Bernard

Publié le Page vue 1929 fois. Communiqués de presse

L’Assistance publique – Hôpitaux de Paris a ouvert en avril 2017 à l’hôpital Bichat – Claude-Bernard (Paris 18è), au sein du service de dermatologie du Pr Vincent Descamps, la première consultation dédiée à la prise en charge des complications associées aux tatouages (allergies, infections, inflammations…) en France. Elle permettra de poser un diagnostic et de proposer aux patients le traitement le plus adapté.  

14% des Français seraient aujourd’hui tatoués selon un sondage de l’IFOP de janvier 2017. La fréquence réelle des complications cutanées et le risque pour une personne tatouée de développer des complications sont aujourd’hui mal appréciés.

Des inflammations, des infections (bactériennes communes, virales, mycologiques ou parasitaires), ou des réactions allergiques, liées aux produits utilisés et aux conditions hygiéniques de réalisation du tatouage, peuvent toutefois survenir.

Selon une étude allemande[1] ayant porté sur plus de 3400 personnes tatouées, 6% décrivent des problèmes chroniques liés aux tatouages.

L’hôpital Bichat – Claude-Bernard, AP-HP accueille la première consultation en France dédiée à la prise en charge de complications associées aux tatouages. Elle répond à un besoin croissant d’informations et d’avis de patients et de professionnels de santé (médecins généralistes et dermatologues).

Cette consultation, ouverte une fois par mois, permettra de réaliser un diagnostic et d’apporter la réponse thérapeutique la plus adaptée aux patients.

Elle s’appuie sur le plateau technique de l’hôpital Bichat - Claude-Bernard, AP-HP pour réaliser les examens nécessaires (biopsies par exemple) pour mieux comprendre les conséquences de la présence d’un matériel étranger sur la peau.

Pour  le Dr Nicolas Kluger, responsable de cette nouvelle offre de soin, « l’ouverture de cette consultation permettra de mener des travaux de recherche sur cette problématique aujourd’hui peu explorée. Ces travaux permettront de limiter voire prévenir le risque de développement des complications liées aux tatouages mais également d’apporter les meilleures solutions thérapeutiques pour les traiter ».

La consultation a également pour vocation de dispenser des conseils adaptés aux patients souhaitant se faire tatouer.

(1) Klügl I, Hiller KA, Landthaler M, Bäumler W. Incidence of health problems associated with tattooed skin: a nation-wide survey in German-speaking countries. Dermatology. 2010;221:43-50.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

 

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachées de presse :

Juliette Hardy
Marine Leroy

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France