French English

Point sur la vague de chaleur au mercredi 21 juin 2017

Publié le Page vue 196 fois. Communiqués de presse

Alors que l’épisode de forte chaleur se poursuit, l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris observe de premiers signes d’impact de la vague de chaleur en Île-de-France, avec la venue aux urgences hier mardi 20 juin, d’un nombre légèrement plus important de personnes souffrant de pathologies liées à la chaleur chez les adultes et plus particulièrement chez les personnes âgées de plus de 75 ans.

Les quatre SAMU / centres 15 de l’AP-HP (75,92,93 et 94) enregistrent depuis hier des appels liés à la vague de chaleur mais sans évolution significative du nombre de dossiers traités quotidiennement.

On ne constate pas, à ce stade, de retentissement sur le nombre global de passages aux urgences, ni sur le nombre d’admissions ou de transferts en aval des urgences, dans les services de l’AP-HP.

L’AP-HP poursuit au quotidien sa vigilance sur la disponibilité de ses lits dans les services de médecine, adultes et pédiatriques, et tout particulièrement pour les lits d’aval des urgences. Elle suit également de près, comme tout au long de l’année, l'activité enregistrée au niveau de ses services d'urgences adultes et enfants.

Toutefois, l’évolution de la situation dans les prochaines 24h sera particulièrement suivie.

Les équipes de régulation du SAMU de Paris et de certains sites hospitaliers intra-muros ont été renforcés à l’occasion de la fête de la musique. A cette occasion, parmi les conseils diffusés par les autorités sanitaires, les risques associés à la consommation excessive d’alcool dans une période de forte chaleur doivent être particulièrement rappelés.

Les installations techniques de refroidissement des hôpitaux sont très sollicités dans ce contexte. La surveillance accrue des installations depuis le début de la semaine a permis de faire face à de premiers incidents. Dans certains cas, des délestages ponctuels ont été effectués sur les systèmes de refroidissement pour garantir le bon fonctionnement des installations et la préservation de l’alimentation en froid des zones les plus sensibles notamment les blocs opératoires. C’est le cas des hôpitaux Bichat et Beaujon où les programmes opératoires ont dû être allégés afin de limiter le nombre de salles à climatiser et soulager les « groupes de froid ». Les équipements techniques seront renforcés dans les prochains jours et l’AP-HP se tient prête à venir en appui de ces deux hôpitaux.

Tout au long de l’année, la surveillance du nombre de passages aux urgences pour 4 classes d’âge (0-1 an, 1-15 ans, 15-75 ans, 75 ans et plus) ainsi que le suivi du nombre de lits disponibles dans les services de réanimation permettent une vigilance quotidienne sur les besoins et la réponse apportée.  Cela permet de s’assurer de la disponibilité, en permanence d’un « réservoir de lits » pour répondre aux besoins de la population face à tout type de situation.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 95 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachées de presse :

Juliette Hardy
Marine Leroy

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France