French English

La place de votre reconstruction mammaire dans le traitement de votre cancer du sein

Mis à jour le . Page vue 613 fois. Signaler ce contenu
La place de votre reconstruction mammaire dans le traitement de votre cancer du sein
La place de votre reconstruction mammaire dans le traitement de votre cancer du sein
Nobilior/iStock/Thinkstock

Corps de texte

Dans le cadre de la prise en charge globale du cancer du sein, la reconstruction mammaire fait suite à l'amputation complète ("astectomie totale) ou partielle (mastectomie partielle, traitement conservateur).

Cette étape de reconstruction peut être entreprise 3 à 12 mois après la fin des traitements complémentaires du cancer (radiothérapie, chimiothérapie) selon leur type mais surtout selon le mode de reconstruction choisi.

Certaines femmes décident de ne pas avoir recours à la reconstruction mammaire : c’est à vous de décider si vous souhaitez ou non cette reconstruction. En lien étroit avec votre médecin, vous choisirez la technique la plus adaptée à votre situation et à vos attentes.

La consultation avec un chirurgien plasticien constitue en effet la première étape du processus de reconstruction. Elle peut avoir lieu pendant la période entre la fin des traitements et le début possible de la reconstruction mammaire de manière à vous permettre un délai de réflexion et d’information sur les différentes méthodes possibles.

Dans les établissements de l’AP-HP, une consultation de reconstruction est systématiquement proposée en cas de mastectomie, que vous soyez suivie dans un de nos quatre centres experts ou dans un de nos centres associés. L'AP-HP a pour vocation de réaliser les actes chirurgicaux de reconstruction mammaire en secteur public, sans dépassement d'honoraire.

Il est parfois possible, chez certaines patientes et/ou dans certains types de cancers, de réaliser cette reconstruction lors de la mastectomie : on parle alors de reconstruction immédiate. C'est le cas en particulier  pour les femmes porteuses d'une anomalie génétique comme une mutation sur les gènes BRCA ou à très haut risque compte tenu de leurs antécédents familiaux.

L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris propose une offre de soins structurée vous donnant accès à l’ensemble des méthodes actuelles de reconstruction mammaire. Quatre de ses établissements (hôpital Henri-Mondor - 94, Hôpital Européen Georges-Pompidou - 75, hôpital Saint-Louis - 75, hôpital Tenon - 75) proposent l’ensemble des techniques dans leurs services de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique. D’autres établissements de l’AP-HP proposent seulement certaines méthodes de reconstruction : prothèse, ou transfert de graisse (« lipofilling »).

Votre équipe médicale vous orientera vers le centre le plus adapté et vous avez la liberté de choisir un autre centre selon votre souhait, pour votre reconstruction ou pour un autre avis.

Tout acte médical, investigation, exploration, intervention sur le corps humain expose à un risque de complications que votre médecin vous présentera lors d’une consultation.

> Voir aussi : la plaquette La place de votre reconstruction mammaire dans le traitement de votre cancer du sein, qui présente l’offre de soins à l’AP-HP et toutes les techniques chirurgicales qui y sont proposées.

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France