AP-HP : ouverture d’un centre de dépistage et de prise en charge rapide des hépatites virales à l’hôpital Paul-Brousse

Publié le Page vue 439 fois. Communiqués de presse

Depuis le 23 novembre 2015, un Centre de dépistage et de prise en charge rapide des hépatites virales[1] a ouvert à l’Hôpital Paul-Brousse de l’AP-HP. Première structure de ce type à l’AP-HP, ce centre propose des tests de dépistage (hépatite B, hépatite C et VIH) et accueille des patients atteints d’une hépatite B ou C dans un délai d’une semaine maximum afin de leur offrir une prise en charge adaptée. Le Pr Jean-Charles Duclos-Vallée –coordonnateur du Département hospitalo-universitaire HepatInov–, le Dr Teresa Antonini –hépatologue– et le Pr Anne-Marie Roque –virologue– en sont à l’initiative.

Le nouveau parcours de soins proposé à l’Hôpital Paul Brousse, AP-HP, regroupe en une seule matinée :

  • un bilan sanguin associé à une charge virale. La PCR virale permet de quantifier la charge virale, grâce à l’ADN pour l’hépatite B et à l’ARN pour l’hépatite C. Les résultats de cet examen sont habituellement communiqués sous une dizaine de jours ;
  • un entretien préliminaire avec un hépatologue ;  
  • un temps d’éducation thérapeutique avec un infirmier référent « hépatite » ;  
  • un fibroscan (permettant de vérifier certains paramètres physiques du foie) ;
  • et, enfin, un deuxième entretien pendant lequel l’hépatologue détermine la sévérité de la maladie et la nécessité du traitement.

Pour résoudre les éventuels problèmes liés à la prise en charge (non-affiliation à la sécurité sociale, perte de papiers d’identité …) et aider les patients dans leurs démarches administratives, une assistante sociale est également présente.

« Ce service, explique le Dr Teresa Antonini, permet de réduire l’accès à la prise en charge de quelques mois en moyenne à une matinée ».

Selon un rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) publié en 2014, 43% des personnes atteintes d’hépatite C ignorent leur maladie et dans 54% des cas, la découverte d’anticorps est faite de manière fortuite, lors d’autres examens. En France, on compte chaque année 3600 décès associés au virus de l’hépatite C. Faciliter l’accès au dépistage et accélérer la prise en charge des hépatites virales représentent donc un enjeu de santé publique de premier plan.

L’autorisation de mise sur le marché en 2014 de nouveaux médicaments anti-VHC, les anti-viraux à action directe, ont bouleversé la prise en charge des patients atteints d’hépatite chronique. Il s’agit de traitements généralement courts (3 mois) permettant une guérison chez plus de 90% des patients et présentant des effets secondaires très modérés. Cependant, plusieurs freins existent dans la prise en charge des patients, notamment le délai trop long pour accéder à une consultation spécialisée avec un hépatologue.

Ce centre complète par ailleurs l’offre de soins des Hôpitaux universitaires Paris-Sud, AP-HP, en matière de dispositifs de diagnostic rapide : diagnostic rapide du cancer de l’endomètre et du nodule de la thyroïde à l’hôpital Bicêtre, diagnostic rapide du cancer du sein aux hôpitaux Antoine-Béclère et Bicêtre, et diagnostic rapide des tumeurs du foie à l’Hôpital Paul-Brousse.

Informations pratiques sur le C-PREH de l’Hôpital Paul Brousse, AP-HP :

Le centre dépistage et de prise en charge rapides des hépatites virales est ouvert le lundi et le jeudi matin à partir de 8h00.

Pour prendre rendez-vous : 01 45 59 64 31 (de 9h30 à 16h du lundi au vendredi) | cs.rapide.hepatites@aphp.fr

Se rendre au centre : rez-de-chaussée du Centre Hépato-Biliaire, Hôpital Paul-Brousse, 12 Avenue Paul Vaillant Couturier, 94800 Villejuif.


[1] Une hépatite est dite « virale » lorsqu’elle est causée par des virus. A ce jour, cinq virus (A, B, C, D, E) provoquant une infection ciblée et une inflammation du foie ont été identifiés. Le C-PREH a pour vocation la prise en charge des hépatites virales liées au VHB et VHC.

A propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 7 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 95 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr
A propos des Hôpitaux universitaires Paris-Sud : Composé de trois hôpitaux (Antoine-Béclère dans les Hauts-de-Seine, Bicêtre et Paul-Brousse dans le Val-de-Marne), ce groupe hospitalier propose une offre de soins complète caractérisée par des complémentarités fortes en termes de prise en charge enfant-adulte. Cette offre de soins se structure autour de 9 pôles hospitalo-universitaires proposant des activités de proximité, de recours et d’expertise. Les équipes du groupe hospitalier mettent tout en œuvre pour adapter l’offre de soins aux besoins de santé évolutifs des patients, en développant par exemple les dispositifs de diagnostic précoce, la prise en charge ambulatoire ou l’éducation thérapeutique. Elles s’attachent à mettre en œuvre une démarche d’amélioration continue de la qualité centrée sur le patient. http://hopitaux-paris-sud.aphp.fr
A propos du DHU HepatInov : HépatInov est un département hospitalo-universitaire qui s'investit essentiellement dans deux domaines de recherche : le développement d'outils diagnostic et de thérapeutiques innovantes dans les maladies métaboliques du foie, les hépatites virales et les cancers hépatiques et la recherche en médecine régénérative pour le foie (cellules souches hépatiques, régénération hépatique, foies bio-artificiels et auto-construits).

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachées de presse :
Anne-Cécile Bard
Marine Leroy
Assistante :
Nadiera Mondongue

Nous suivre :
> Facebook
> Twitter

L'AP-HP en bref


Directeur de la communication de l'AP-HP : Patrick Chanson

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France