French English

La qualité de vos soins

Mis à jour le . Page vue 29243 fois. Signaler ce contenu

Corps de texte

A l'AP-HP, l'amélioration continue de la qualité des soins et la gestion des risques associés aux soins sont au cœur de nos préoccupations. Nous nous engageons à assurer des soins de qualité, qui soient pertinents pour le patient, dans le cadre d'une prise en charge adaptée.

Tous nos services cliniques sont soumis à la démarche réglementaire de certification des établissements de santé, conduite par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Des indicateurs de qualité

Nous évaluons ainsi régulièrement la qualité et la sécurité des soins que nous dispensons. Nous utilisons des indicateurs, qui sont publics et qui nous permettent d’améliorer sans cesse la qualité de nos prises en charge. Nous procédons aussi à des audits qui vont plus loin que les évaluations requises.

Nous suivons par exemple les infections nosocomiales, le soulagement de la douleur ou la satisfaction de nos patients, que nous mesurons en continu.

Nos indicateurs de l'APHP
L’AP-HP est engagée depuis des années pour assurer la qualité et la sécurité des soins à ses usagers. Les actions menées sont évaluées par des indicateurs.
- Dans un objectif de transparence et d’exigence, retrouvez les résultats des hôpitaux AP-HP
- ainsi que sur le le site de la Haute autorité de santé

La lutte contre les infections nosocomiales

Les infections nosocomiales sont les infections qui apparaissent à la suite dd'un séjour à l'hôpital, sans lien avec la maladie pour laquelle la personne est hospitalisée. Elles peuvent être évitées le plus souvent en respectant certaines règles d'hygiène. L'AP-HP mène des actions dans tous ses hôpitaux, auprès des usagers comme des professionnels, pour éviter l'apparition des infections nosocomiales. La lutte concerne en particulier la diffusion des bactéries résistantes aux antibiotiques, par le renforcement de l'hygiène des mains et la diminution de la consommation d'antibiotiques. L'AP-HP a lancé un plan d'action pour renforcer le bon usage des antibiotiques et des recommandations ont été diffusées sur les durées raccourcies de traitement pour les infections bactériennes les plus fréquentes.

Les médicaments

Vos médicaments personnels

Le jour de l’hospitalisation, il est essentiel que vous apportiez les dernières ordonnances en cours afin de permettre au médecin de poursuivre ou d’adapter le traitement en cours. Certains médicaments pris habituellement peuvent ne pas être disponibles à l’hôpital. Il est utile que vous les apportiez, afin d’éviter toute interruption de traitement dans les premiers jours de l’hospitalisation. Vous devez le signaler à au médecin hospitalier ou à l’infirmière qui prendra la précaution de ranger le traitement dans la pharmacie du poste de soins. Il est très important de ne prendre aucun autre médicament que ceux qui sont prescrits par le médecin de l’hôpital et remis par les infirmier(e)s. A votre sortie le médecin va vous remettre, ou à la personne que vous accompagnez, une ordonnance
de sortie. Demandez-lui à ce qu’il vous l’explique. Lisez-la avant de quitter l’hôpital. Si vous vous posez des questions, n’hésitez pas à lui en parler.

Des programmes qualité pour les médicaments

En 2015, la qualité de la prise en charge médicamenteuse a été réaffirmée comme un élément indispensable des programmes qualité des groupes hospitaliers. L'AP-HP a mis en place des actions de formation et de sensibilisation au plus près du terrain pour toucher un maximum de soignants et de médecins. Par ailleurs, l'AP-HP s'est résolument engagée en 2015 dans le déploiement du dossier pharmaceutique informatisé.

Les parcours de soins des personnes ayant une maladie chronique

Le parcours de soins des personnes ayant une ou plusieurs maladies chroniques est un enjeu majeur pour l'AP-HP. Il s'agit de créer les conditions d'un véritable partenariat associant la communauté médicale et paramédicale de l'AP-HP, les partenaires extérieurs - notammnet les professionnels de ville - et des représentants des malades.

Le projet d'optimisation du parcours des personnes ayant une bronchopneumopathie chronique obstructive, conduit avec la collégiale de pneumologie d'Ile-de-France, se poursuit. Depuis juin 2015, les quatre sites pilotes mettent en oeuvre cette démarche. Cela a donné lieu à l'élaboration d'un protocole de sortie précoce en HAD, à l'organisation d'une coordination avec par exemple des équipes mobiles et à l'élaboration conjointe de protocoles de prise en charge partagés entre des pneumologues des quatre sites et des médecins et professionnels de santé de ville des territoires concernés.

 

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France