French English

« Tous les Jeunes ont du Cœur » : les élèves sensibilisés aux gestes qui sauvent face au malaise cardiaque

Publié le Page vue 104 fois. Communiqués de presse

Dans le cadre du plan d’actions citoyennes et solidaires « Paris qui sauve », consécutif aux attentats qui ont endeuillé la Capitale en 2015, la Ville souhaite former les parisiens aux gestes qui sauvent. Ainsi, en 2016, 15.000 personnes de tous âges ont été formées gratuitement. Le 1er juin, la Ville de Paris et AJILA s’orientent vers les plus jeunes au travers de « Tous les jeunes ont du Cœur ».

Le 1er juin 2017, à La Villette (19e), l’opération « Tous les Jeunes ont du Cœur » a sensibilisé  4.200 élèves parisiens et de Pantin de CM2 aux gestes de premier secours face à un arrêt cardiaque, ainsi qu’à l’utilisation d’un défibrillateur. À l'initiative de la Fondation AJILA et soutenue par la Fondation CNP Assurances, avec le concours de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris, la Protection Civile Paris Seine et l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris ce dispositif unique a pu être mis en place grâce à l’engagement et l’implication de la Mairie de Paris et du Rectorat de Paris.

Pour la première fois en France, la Ville de Paris - avec le soutien de la RATP et la participation de la Ville de Pantin – a rassemblé des milliers de jeunes qui ont été placés en situation réelle de sauvetage. Ils ont été formés par 190 bénévoles, des secouristes de la Protection Civile Paris Seine, de la Croix-Rouge Française, les personnels de l’Education Nationale, de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, de Sapeurs-Pompiers de Paris et des agents de la Ville de Paris, en 3 sessions de sensibilisation à la suite desquelles chaque jeune est reparti avec un mannequin d’entrainement individuel créé par la Fondation AJILA. Il  pourra ainsi partager son expérience en famille.

Ces formations sont une nécessité absolue pour la Ville de Paris et ses habitants. Lors des attentats qui ont frappé la capitale en 2015, les Parisiens ont réagi en étant nombreux à se mobiliser auprès des victimes. Au quotidien comme en situation de crise, les « gestes qui sauvent » jouent un rôle majeur pouvant contribuer à sauver des vies en stabilisant des blessés pendant les minutes qui précèdent l’arrivée des services d’urgence.

Cette grande journée de mobilisation s’inscrit dans la continuité du plan d’actions citoyennes et solidaires « Paris qui sauve », initié par la Ville en janvier 2016. La municipalité, qui prévoit de former entre dix et quinze mille personnes par an, entend désormais impliquer le jeune public.

Cette démarche pédagogique inédite s’inscrit dans la dynamique de la campagne « Adoptons les comportements qui sauvent » récompensée par le Label « grande cause nationale » par le Premier ministre en 2016. Elle a pour objectif de former les enfants aux bons réflexes en cas d’arrêt cardiaque.

Pour le Rectorat de l’Académie de Paris, former ces jeunes aux gestes qui sauvent, c’est aussi leur inculquer des valeurs de solidarité et les éveiller à leur devoir citoyen conformément aux missions de l’Education nationale. Cette action vient compléter « Apprendre à porter secours » que les écoles dispensent de la maternelle au CM2. Une quarantaine de personnels du rectorat participent à cette opération comme formateurs.

La Fondation AJILA œuvre sans relâche autour de cet enjeu majeur considérant qu’il faut que la sensibilisation aux gestes de premiers secours devienne une étape incontournable dans l’apprentissage de la citoyenneté : en effet, depuis 9 ans, la Fondation AJILA se mobilise pour la sensibilisation aux gestes de premiers secours lors d’un arrêt cardiaque.

La Fondation CNP Assurances, engagée depuis 2009 dans l’amélioration de la prise en charge de l’arrêt cardiaque et depuis 2015 dans la lutte contre les inégalités sociales de santé, plus particulièrement quand elles impliquent les jeunes, a naturellement souhaité s’associer au projet : «  cette opération nous a enthousiasmés par son format et son ambition, elle s’inscrit totalement dans l’action de notre fondation, qui  a déjà financé l’implantation de 3200 défibrillateurs cardiaques et animé des actions de sensibilisation à leur utilisation dans plus de 2 100 collectivités locales.  » explique Sylvie Chaumont-Vallon, déléguée générale.

 

A propos de Paris qui sauve : Au lendemain des attentats qui ont endeuillé Paris, en décembre 2015, l’Exécutif a décidé de lancer des campagnes de formations au « Gestes qui sauvent ». Des enfants, les parisiens qui le souhaitent mais aussi les gardiens d’immeubles du parc social ou les agents de la collectivité ont déjà pu en bénéficier. Depuis, la Ville multiplie les initiatives pour sauver des vies, au plus près des habitants. Plusieurs dispositifs ont été mis en place. La Ville de Paris a lancé un plan permettant de former 10 à 15 000 parisien-nes et 5.000 agents par an. Un grand plan d’installation de 1.000 défibrillateurs sur l'espace public parisien d'ici 5 ans est prévu devant les pharmacies, dans les parcs, les bois ou encore sur les rives de Seine, du canal Saint-Martin et du canal de l’Ourcq. Une unité spécialisée dans la prise en charge du psychotraumatisme a également été mise en place pour intervenir aux côtés de la CUMP de Paris.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire, acteur majeur de la recherche clinique en France et en Europe mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Île-de-France : 95 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr   

 

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachées de presse :

Juliette Hardy
Marine Leroy

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France