French English

Transformation du site Adélaïde-Hautval

Mis à jour le . Page vue 504 fois. Signaler ce contenu
Villiers le Bel
Villiers le Bel
AP-HP
Afin de répondre aux besoins des patients et des résidents, le site Adélaïde-Hautval se transforme sur plusieurs années : certaines activités sont transférées vers des hôpitaux plus modernes, d’autres se développent à Villiers-le-Bel. Le site de l’hôpital accueille désormais un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes jusque fin 2019.

Corps de texte

 

Une future plateforme gériatrique

La fin du redéploiement intégral des capacités de l’hôpital Adelaïde-Hautval a été réalisée conformément aux engagements pris par l’AP-HP et l’ARS Île-de-France. L’hôpital Adelaïde-Hautval présentait des problèmes majeurs de mise aux normes qui pénalisaient sa capacité à accueillir des malades et nécessitait des coûts de rénovation considérables. Or d’autres établissements proches disposaient de capacité d’accueil moderne, adapté aux besoins des patients.

Le plan de transformation d’Adelaïde-Hautval prévoyait ainsi un transfert progressif de ses activités (au total 285 lits sanitaires), qui a effectivement commencé en février 2016 et s’est achevé fin mars 2017, dans le respect du calendrier annoncé. Grâce à la mobilisation des différents hôpitaux de l’AP-HP et hors AP-HP impliqués dans cette période de transition, l’aval gériatrique du territoire a pu être assuré sans tension particulière.

Aujourd’hui, sur le site de l’hôpital Adelaïde-Hautval reste ouvert jusque fin 2019 un EHPAD accueillant 184 résidents. Compte tenu de la vétusté des locaux, l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) a bénéficié de travaux d’embellissement permettant d’accueillir les résidents dans un environnement plus lumineux et d’offrir aux professionnels qui ont fait le choix de rester sur le site, des conditions de travail plus agréables. Cette activité se poursuivra sur le site jusqu’à l’ouverture de la future plateforme gériatrique. L’ARS Île-de-France et le Conseil du département du Val-d’Oise confieront dans les prochaines semaines ce projet à un opérateur spécialisé, choisi parmi les candidats ayant répondu à l’appel à projet entre le 30 septembre 2016 et le 16 janvier 2017.

L’ARS Île-de-France poursuit par ailleurs le déploiement de nouvelles activités à Villiers-le-Bel

Le nouvel équipement médico-social de 70 places pour jeunes autistes, porté par l’ARS Île-de-France, ouvrira à Villiers-le-Bel dès 2017 pour le Service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) et en 2018 pour l’Institut Médico-éducatif (IME).  Ce projet a été confié à la fondation reconnue d’utilité publique « Les Amis de l’Atelier ».

Le maintien du statut pour les personnels qui le souhaitent

Sur l’ensemble de cette opération, l’AP-HP a garanti à tous les personnels qui le souhaitaient le maintien de leur statut, qu’ils soient affectés dans un autre hôpital de l’AP-HP, mis à disposition dans un des hôpitaux partenaires (Aulnay, Eaubonne-Montmorency et Gonesse) ou auprès des opérateurs de la plateforme pour personnes âgées ou encore de l’IME-SESSAD. Ils ont également été invités à faire connaître leur souhait de poursuivre leur activité professionnelle au sein de l’EHPAD d’Adelaïde-Hautval.

Ainsi, au 04 avril 2017, près de 300 professionnels, soit 41% de l’effectif ont rejoint leur nouvelle affectation. Parmi eux, 74 professionnels ont fait le choix de poursuivre leur activité au sein d’un établissement partenaire et près de 230 dans les hôpitaux de l’AP-HP. 70 professionnels ont intégré un dispositif de formation diplômante, suite à leur réussite aux concours ou examens. Enfin, 203 professionnels exercent au sein de l’EHPAD rénové sur le site d’Adelaïde-Hautval.

Les principales étapes de redéploiement du site

  • 13 mai 2015 :  Martin Hirsch, Directeur général de l’AP-HP présente aux personnels un plan de transformation de l’hôpital gériatrique Adelaïde-Hautval sur plusieurs années, afin de mieux répondre aux besoins des patients et des résidents.
  • Novembre 2016 : les 145 lits de soins de suite et de rééducation (SSR) de l’hôpital Adelaïde-Hautval ouvrent sur d’autres sites: à l’hôpital Louis-Mourier AP-HP de Colombes, au Centre hospitalier intercommunal Robert-Ballanger (Aulnay-sous-Bois) et au Centre hospitalier de Gonesse.
  • 1er septembre 2016 : l’activité de l’hôpital de jour (HDJ) de SSR de l’hôpital Adelaïde-Hautval reprend sur le Centre hospitalier de Gonesse, ce qui permet aux patients de poursuivre leur hospitalisation sans rupture de soins (90% des patients habitant dans le Val-d’Oise).
  • 1er janvier 2017 : la totalité des activités des Soins de longue durée (SLD) de 115 lits de l’hôpital gériatrique Adelaïde-Hautval est prise en charge à l’hôpital Simone Veil d’Eaubonne-Montmorency.
  • 2 mai 2017 : l’EHPAD de 184 lits d’Adelaïde-Hautval est en mesure d’accueillir de nouveaux résidents.

Historique du projet

Le redéploiement intégral des capacités de l’hôpital Adelaïde-Hautval se poursuit conformément aux engagements pris par l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et l’Agence régionale de santé d’Île-de-France

Point au 10 juin 2016 sur les activités de l’hôpital Adelaïde-Hautval redéployées et ouvertes au sein des hôpitaux partenaires

AP-HP : point sur les transferts des services de l’hôpital Adélaïde-Hautval, Villiers-le-Bel

Point sur le transfert de l’unité de soins palliatifs de l’hôpital gériatrique Adélaïde-Hautval de Villiers-le-Bel

Point au 7 mars 2016 sur la restructuration de l’hôpital gériatrique Adélaïde-Hautval de Villiers-le-Bel

Des changements dans la conduite du projet ont été décidés suite aux échanges avec les représentants du personnel et aux demandes exprimées.

Evolution de l’hôpital gériatrique Adélaïde-Hautval de Villiers le Bel : l’AP-HP présente le plan de transformation

En mai 2015, le Directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch présentait aux équipes d’Adelaïde-Hautval le projet de coopération territoriale, dessinant l’avenir de l’hôpital. Dans ce cadre, un plan de transformation sur plusieurs années de l’hôpital gériatrique Adelaïde-Hautval prévoit l’accueil des activités au sein des Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine (Beaujon, Bichat - Claude-Bernard, Bretonneau et Louis-Mourier) et des hôpitaux publics de Gonesse (95), Aulnay sous-bois (93) et Eaubonne-Montmorency (95). Ce projet s’accompagne de la reconstruction de l’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) à Villiers-le-Bel.

Point d’information sur l’accompagnement des professionnels de l’hôpital gériatrique Adelaïde Hautval de Villiers-le-Bel

Martin Hirsch s'adresse aux personnels de l'hôpital gériatrique Adelaïde Hautval de Villiers-le-Bel

Dans une lettre adressée aux personnels de l'hôpital de Villiers-le-Bel le 18 mai 2015, Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP, réaffirme les engagements pris vis-à-vis d'eux par l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris en lien avec l'Agence régionale de santé - ARS. Ces engagements, au nombre de dix, figureront dans le plan d'accompagnement et de reclassement en préparation et qui sera prochainement soumis aux instances consultatives de l'établissement.

Les mesures présentées aux personnels  le 13 mai 2015 par le directeur général concernent :

  • La proposition d’un nouveau nom pour l’hôpital : celui d'Adélaïde Hautval, médecin psychiatre, "Juste parmi les Nations", ayant exercé et vécu dans le Val d'Oise
  • Une coopération renforcée avec plusieurs hôpitaux publics voisins : centres hospitaliers de Gonesse et d’Aulnay-sous-Bois
  • Un projet de coopération hospitalière pour le nord d’Ile de France, qui est acté. Il permettra de pouvoir réinstaller une grande partie des activités de SSR dans des locaux aux normes.
  • Une reconstruction de l’EHPAD sur le site de l’hôpital. Il n’est pas prévu de fermer le site : le maintien et la reconstruction de l’EHPAD sur place ont d’ores et déjà été actés.
  • Une reprise de certaines activités par plusieurs établissements de l’AP-HP notamment une partie des SSR, la gériatrie aiguë, l’hôpital de jour et les soins palliatifs.
  • La possibilité, à horizon de trois ans, de pouvoir localiser l’unité de soins de longue durée (USLD) dans des locaux rénovés du centre hospitalier Eaubonne-Montmorency.
  • Un accompagnement professionnel des personnels, leur garantissant, dans tous les cas de figure, le maintien de leur statut AP-HP.

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France