French English

Visite de la présidence du Conseil de surveillance à l'hôpital Emile-Roux, Limeil-Brévannes (94)

Mis à jour le . Page vue 126 fois. Signaler ce contenu
La visite s'est déroulée le 20 octobre 2015. L’humanisation des unités de soins longue durée est une nécessité pour améliorer la prise en charge des patients âgés et encourager la dynamique des équipes soignantes. L'hôpital Emile-Roux est le plus important établissement gériatrique de l’AP-HP.

Corps de texte

L’hôpital Émile-Roux, situé à Limeil-Brévannes, prend en charge toutes les pathologies du vieillissement et dispose de tous les éléments constitutifs de la filière gériatrique (consultations, hôpital de jour diagnostique et thérapeutique, court séjour, médecine gériatrique, SSR, et SLD). C’est le plus important établissement gériatrique de l’AP-HP avec une capacité de 911 lits dont 446 lits de SLD.

Le Val-de-Marne est un département qui verra sa population de + de 85 ans augmentée plus fortement au cours des prochaines années que dans Paris intra-muros. Les patients actuellement hospitalisés sont très dépendants et nécessitent des soins médico-techniques importants (80% sont déments dont 70% avec des troubles du comportement).

Principal aval d’Henri-Mondor (52 % des entrants) avec une fluidification des admissions en provenance des urgences, y compris le week-end,  et des établissements de court séjour du département (CHIC,CHIV et Sainte Camille à Bry-sur-Marne),  l’hôpital a également développé des consultations rapides de gériatrie qui permettent un bilan de la personne âgée sous 24 heures évitant d’autant les passages aux urgences.

La mise en œuvre de ce projet médical s’appuiera sur l’humanisation des USLD avec leur installation dans le Carré Kuss rénové (bâtiment inscrit aux monuments historiques).  Ce projet inscrit au projet d’établissement et au CPOM pour un montant de 45 M€ témoigne de  l’ambition de l’APHP et du groupe hospitalier Henri Mondor pour la qualité de la prise en charge des patients.

M.Bernard Jomier a pu constater sur place les efforts importants de la communauté hospitalière pour accueillir dans les meilleures conditions possibles les personnes âgées et leurs familles. L’aménagement et l’organisation  des unités  de gériatrie ambulatoire et  de gériatrie aigüe comme celui de l’unité cognitivo-comportementale soulignent  l’attention portée par ces services au bien-être et la dignité des personnes hospitalisées et leurs aidants.

Il a également fait part de la vigilance du Conseil de surveillance sur le calendrier des projets d’humanisation qui devront être réalisés dans des délais raisonnables. Le Conseil de surveillance se réunira en novembre pour débattre de la politique de prise en charge des personnes âgées à l’AP-HP.  Ces enjeux patrimoniaux comme l’universitarisation effective de la filière et l’ouverture sur la ville des parcours de santé seront au cœur de ce séminaire de réflexion de l’AP-HP dans le cadre de son plan stratégique.

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France