French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

COVID-19 : un cas de transmission intra-utérine via le placenta publié dans Nature Communication

Mis à jour le . Signaler ce contenu
transmission intra-utérine -
Une équipe de l’hôpital Antoine-Béclère, AP-HP. Université Paris-Saclay coordonnée par le Dr Daniele De Luca et le Pr Alexandra Benachi rapporte dans une étude de cas publiée le 14 juillet 2020 dans Nature Communication des preuves d’une transmission du SRAS-CoV-2 via le placenta d’une mère à son bébé

L’étude porte sur le cas d’une femme enceinte, au dernier trimestre de grossesse, admise à l’hôpital Antoine-Béclère avec de la fièvre et une toux en mars 2020.

Des analyses du sang maternel et du bébé ainsi que des prélèvements de liquide amniotique à membranes intactes, du lavage broncho-alvéolaire et du tissu placentaire ont confirmé la présence des gènes E et S du SARS-CoV-2. Ces analyses ont permis d’éclairer le mécanisme de transmission materno-fœtale qui passe par une virémie maternelle, une infection du placenta associée à une réaction inflammatoire puis un passage dans le cordon ombilical avec virémie néonatale.

Le nouveau-né était encore testé positif à 3 et 18 jours de vie. La mère et l'enfant se sont remis de l'infection et ont quitté l'hôpital. Les auteurs ont également mesuré une charge virale plus élevée dans les tissus placentaires que dans le liquide amniotique et dans le sang maternel, ce qui suggère que le SRAS-CoV-2 pourrait se répliquer activement dans le placenta. En confirmant la présence du SRAS-CoV-2 dans le tissu placentaire et le sang maternel et néonatal, les auteurs concluent que la transmission de la mère au bébé s'est très probablement produite par le placenta.

En savoir plus : lire le communiqué de presse

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris