Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service

  • Rechercher un contenu

Select the desired hospital
Publié le Communiqués de presse

Les services d’ophtalmologie de plusieurs centres hospitaliers universitaires (CHU) français ont publié le 2 novembre 2019 dans une correspondance au sein de la revue The Lancet les résultats d’une étude épidémiologique, menée entre février 2016 et août 2019, sur l’évolution des blessures oculaires associées aux armes sublétales en France. Ces travaux ont impliqué des équipes du service d’ophtalmologie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP et de Sorbonne Université. Le Centre Hospitalier National d'Ophtalmologie des Quinze-Vingts et les services d’ophtalmologie des hôpitaux AP-HP Cochin et Lariboisière ont également participé à cette étude. 

Les auteurs de ces travaux ont noté une augmentation significative du nombre de blessures oculaires depuis la fin de l’année 2018. Au total 43 cas ont pu être répertoriés, dont 40 depuis 2018. Vingt de ces cas ont été pris en charge à Paris (47%).  Il s’agissait de 38 hommes et de 5 femmes avec un âge médian de 26 ans (allant de 15 à 59 ans).
Les auteurs ont recensé 25 cas de plaie perforante et 18 cas de traumatisme à globe fermé. Des fractures orbitaires ou du massif facial ont été respectivement notées dans 25 et 12 cas. Le pronostic des plaies perforantes était d’emblée très réservé dans tous les cas et la vision était inférieure à 2/10ème dans 13 cas. Une ou plusieurs interventions chirurgicales ont été nécessaires chez 30 patients.
La plus forte incidence des traumatismes oculaires durant les dix derniers mois pourrait être liée à l’utilisation des armes sublétales comme cela a déjà été rapporté dans d’autres pays (notamment aux États-Unis, au Moyen-Orient, en Europe et en Chine).
En août dernier, des travaux analysant de manière rétrospective les traumatismes de la face observés chez 21 patients pris en charge dans les services de chirurgie maxillo-faciale et d’ophtalmologie de l’AP-HP, à la suite d’atteintes causées par des armes non létales à balles caoutchouc avaient également été publiés dans la revue The Lancet. Pour en savoir plus : lien vers le communiqué de presse.

Source:

Aurore Chauvin, Jean-Louis Bourges, Jean-François Korobelnik, Michel Paques, Pierre Lebranchu, Frederic Villeroy, Christophe Chiquet, Carl Arndt, Pierre Fournier, Max Villain, Frederic Mouriaux, Gilles Thuret, Isabelle Cochereau, Carole Burillon, Laurent Kodjikian, José-Alain Sahel, Alain Gaudric, Bahram Bodaghi

https://doi.org/10.1016/S0140-6736(19)31807-0

A propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 39 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ;  AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte trois instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année près de 9000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche afin de soutenir la recherche biomédicale et en santé menée dans l’ensemble de ses hôpitaux. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris