French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Covid-19 : Impact de la vaccination du donneur sur la protection du receveur après une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques

Publié le Communiqués de presse

Les équipes d'hématologie clinique et de virologie de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP et de l’Université Paris-Est Créteil ont étudié l’impact de la vaccination du donneur sur la réponse vaccinale du receveur dans les tout premiers mois suivant la greffe. Les résultats de cette étude ont fait l’objet le 1er avril 2022 d’une publication au sein de la revue The Lancet Haematology.

Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, les receveurs d'une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) présentent un risque particulièrement élevé de développer des formes graves de la maladie. Les premières études portant sur le Covid-19 après GCSH ont confirmé le mauvais pronostic dans cette population1.

L’équipe de recherche a étudié l’impact de la vaccination des donneurs sur la réponse humorale à la vaccination précoce des receveurs après GCSH, à un moment où ces derniers recevaient encore des médicaments immunosuppresseurs.

Les équipes ont étudié les premières greffes de cellules souches hématopoïétiques de receveurs ou de donneurs précédemment vaccinés avec le vaccin BNT162b2 (ARNm) (Pfizer-BioNTech), réalisées à partir de mars 2021 dans le service d'hématologie clinique de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP.

Parmi 14 patients vaccinés avant GCSH, 11 ont reçu leur greffe d'un donneur vacciné (D+/R+) et trois ont été greffés de donneurs non vaccinés (D–/R+). Tous les receveurs ont été revaccinés avec deux doses, à quatre semaines d'intervalle, trois mois après la greffe de cellules souches hématopoïétiques. Deux receveurs ayant refusé la vaccination contre le Covid-19 ont aussi reçu une greffe d'un donneur vacciné.

Les titres IgG(S-RBD) obtenus après la re-vaccination à 3 mois post-GCSH étaient significativement plus élevés chez les receveurs d’un donneur vacciné (D+/R±) que chez les receveurs d’un donneur non vacciné (D–/R– ou D-/R+)

En conclusion, le transfert d’immunité vaccinale du donneur vers le receveur majore la protection dans les suites de greffe immédiates via une réponse vaccinale très significativement augmentée dès le 3ème mois post-greffe.

Bien que ces résultats nécessitent d’être consolidés sur d’autres cohortes, ils justifient d’ores et déjà l'incorporation du statut sérologique du donneur contre le Coivid-19 dans l'algorithme de choix du donneur ainsi que l'incitation à la vaccination du donneur avant le don.

Les équipes d’hématologie clinique et de virologie de l'hôpital Henri-Mondor AP-HP travaillent depuis plusieurs mois sur les déterminants de la réponse vaccinale contre le Covid-19 dans cette population de patients greffés. Une étude récente parue le 18 mars 2022 dans le Journal of Hematology & Oncology analyse les facteurs associés à la perte d’immunité vaccinale au long cours.

[1] Ljungman P, de la Camara R, Mikulska M, et al. COVID-19 and stem cell transplantation; results from an EBMT and GETH multicenter prospective survey. Leukemia 2021; 35: 2885–94.

Référence: Mathieu Leclerc, Rabah Redjoul, Anne Le Bouter, Florence Beckerich, Christine Robin, Vincent Parinet, Cécile Pautas, Dehbia Menouche, Selwa Bouledroua, Lydia Roy, Ludovic Cabanne, Yakout Nait-Sidenas, Elham Harfouch, Eric Gautier, Slim Fourati, Sébastien Maury; The Lancet Haematology.

Doi : https://doi.org/10.1016/S2352-3026(22)00097-7

À propos de l’UPEC : Avec 7 facultés, 8 écoles et instituts, 1 observatoire et 33 laboratoires de recherche, l’Université Paris-Est Créteil est présente dans tous les domaines de la connaissance depuis 1970, et forme chaque année plus de 40 000 étudiants et actifs de tous les âges. Université engagée, l’UPEC pense et répond aux défis de la transformation sociale et environnementale en promouvant les excellences et plus de justice sociale.
À propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 39 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte quatre instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE, FOReSIGHT) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année plus de10000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot@AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche afin de soutenir la recherche biomédicale et en santé menée dans l’ensemble de ses hôpitaux. http://www.aphp.fr

Contacts presse :

Service de presse de l’AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Guy-Arnaud Behiri
Mathilde Capy


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris