French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP : première transplantation d’un rein de donneur décédé par mort encéphalique sous cœlioscopie avec assistance robotique

Publié le Communiqués de presse

Le développement de nouvelles techniques de chirurgie assistée par robot se poursuit dans les hôpitaux de l’AP-HP. Une première transplantation rénale a été réalisée par voie coelioscopique robot-assistée par les Dr Christophe Vaessen, Jérôme Parra, Sarah Drouin, et Aurélien Beaugerie du service médico-chirurgical de transplantation rénale, Pr Barrou, et du service d'urologie, Pr Chartier Kastler, de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP.

L'intervention a été réalisée jeudi 12 novembre 2020 à partir d'un greffon de donneur décédé par mort encéphalique. La récupération de la fonction rénale a été immédiate et les suites opératoires simples pour le patient.

Cette première transplantation rénale à partir d'un donneur décédé, par voie purement coelioscopique robot-assistée, ouvre la voie à l'utilisation de cette technique pour les receveurs en attente d’une greffe rénale à partir de donneur décédé, et pour lesquels la transplantation doit pouvoir être réalisée à toute heure du jour et de la nuit. Il est en effet crucial de limiter l'ischémie froide du greffon afin de ne pas compromettre sa fonction à long terme. Cet impératif a pu être respecté lors de l’intervention grâce à l’implication totale des équipes paramédicale et médicale, et à un accès à la plateforme de robotique 24 heures sur 24, fruit du travail de l’ensemble du service dans le développement de la chirurgie robot-assistée depuis 2004.

Une première greffe rénale à partir d'un donneur décédé par mort encéphalique avait été réalisée par le Pr Clément-Claude Abbou en 2002 à l’hôpital Henri-Mondor AP-HP avec l’assistance du robot uniquement pour réaliser les anastomoses vasculaires.

Cette nouvelle technique devrait s'adresser essentiellement aux receveurs en surpoids afin de limiter les complications chirurgicales, notamment pariétales.

L’AP-HP a équipé fin 2018 - début 2019 ses hôpitaux de neuf nouveaux systèmes  chirurgicaux da Vinci Xi dernière génération, qui s’ajoutent aux quatre robots qui y étaient déjà installés. En investissant 52 millions d’euros sur sept ans dans l’acquisition et l’exploitation de ces nouveaux équipements et dans la formation des équipes, elle a souhaité développer un programme global de chirurgie robotique; innover et contribuer au débat international sur l’impact et les bénéfices de ces nouvelles pratiques pour les patients et être plus attractive auprès des équipes (chirurgiens, anesthésistes, IBODEs, IADEs, pharmaciens, ingénieurs biomédicaux …). Ce programme de chirurgie robotique est fondé sur la collégialité et la transdisciplinarité : les projets de robotique chirurgicale de chaque site sont ouverts à de nombreuses équipes et disciplines différentes et le projet de chirurgie robotique est piloté au niveau AP-HP par un groupe de chirurgiens qui associe les 10 équipes et assure un pilotage et une coordination des soins, de l’enseignement et de la recherche dans le domaine de la robotique.

En savoir plus sur le programme global de chirurgie assistée par robot développé à l’AP-HP : visionner la playlist chirurgie robot-assistée à l’AP-HP

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Anne-Cécile Bard
Barnabé Chalmin
Jessica Djaba
Éléonore Duveau


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris