French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

PEPCOV – Etude prospective internationale menée sur l’association entre diagnostic de Covid-19 et risque d’embolie pulmonaire chez les patients consultant aux urgences

Publié le Communiqués de presse

L’étude prospective internationale PEPCOV, coordonnée par le Pr Freund (service d’accueil des urgences, hôpital Pitié-Salpêtrière) et le Pr Lucidarme (service de radiologie, hôpital Pitié-Salpêtrière), a été menée par le FHU IMProving Emergency Care IMPEC (collaboration AP-HP, Sorbonne Université et Inserm) et ses partenaires internationaux. Ces travaux portent sur la potentielle association entre diagnostic de Covid-19 et risque d’embolie pulmonaire aux urgences. Les résultats de cette étude qui ont été publiés le 30 juillet 2020 au sein de la revue Academic Emergency Medicine indiquent que le diagnostic de COVID-19 ne semble pas être un facteur risque d’embolie pulmonaire aux urgences. 

Des travaux menés précédemment ont rapporté que la COVID-19 était associée à un risque accru d'évènement thrombotique, et en particulier d'embolie pulmonaire. Les premiers résultats publiés concernaient les patients hospitalisés, à un stade avancé de la maladie.

Dans le cadre de l’étude prospective internationale PEPCOV, les équipes se sont donc intéressées à l’association entre diagnostic de Covid-19 et risque d’embolie pulmonaire chez les patients consultant aux urgences. Pour répondre à cette question, 3 400 patients admis au sein de 26 services d’urgences situés dans 6 pays (France, Italie, Espagne, Canada, Chili et Belgique) ayant bénéficié d'un angioscanner thoracique pour suspicion d'embolie pulmonaire ont été inclus. La période d'inclusion de 2 mois a encadré le début de l'épidémie dans chaque pays, c’est-à-dire le jour où le nombre de patients positifs était supérieur à 100 dans chaque pays : un mois avant et un mois après.

Sur 3400 patients, 30% ont eu un diagnostic positif de COVID-19 et une embolie pulmonaire a été diagnostiquée chez 15% des malades dans les deux groupes. Après ajustement sur tous les facteurs de risques connus d'embolie pulmonaire, la COVID-19 n'était pas associée à un risque supérieur d'embolie pulmonaire (Odds Ratio ajusté 0.98 [0.76 - 1.26]). L'analyse de sensibilité limitée à la période de COVID-19 afin de limiter le biais d'inclusion confirme ce résultat.

Ces travaux permettent de conclure que le diagnostic de COVID-19 ne semble pas être un facteur de risque d'embolie pulmonaire pour les patients des urgences.

Source :

Association between Pulmonary Embolism and COVID-19 in ED 1 patients: the PEPCOV international retrospective study

Yonathan Freund, MD; PhD, Marie Drogrey, MD, Òscar Miró, MD, PhD, Alessio Marra MD, Anne-Laure Féral-Pierssens, MD, PhD, Andrea Penaloza, PD, PhD, Barbara A Lara Hernandez, MD, Sebastien Beaune, MD, PhD, Judith Gorlicki, MD, Prabakar Vattinada Ayar, MD, Jennifer Truchot, MD, PhD, Barbara Pena, MD, Alfons Aguirre, MD, PhD, Florent Fémy, MD, Nicolas Javaud, MD, PhD, Anthony Chauvin, Md, PhD, Tahar  Chouihed, MD, PhD, Emmanuel Montassier, PD, PhD, Pierre-Géraud Claret, MD, PhD, Céline Occelli, MD, Mélanie Roussel, MD, Fabien Brigant, MD, Sami Ellouze, MD, PhD, Pierrick Le Borgne, MD, Said Laribi, MD, PhD, Tabassome Simon, MD, PhD, Olivier Lucidarme, MD, PhD, Marine Cachanado, MsC, Ben Bloom, MD, PhD, and the IMPROVING EMERGENCY CARE FHU Collaborators.

DOI : https://doi.org/10.1111/acem.14096

À propos de Sorbonne Université:

Sorbonne Université, née de la fusion des universités Paris-Sorbonne et Pierre et Marie Curie, est une université pluridisciplinaire de recherche intensive de rang mondial. Sorbonne Université couvre tout l’éventail disciplinaire des lettres, de la médecine et des sciences. Ancrée au coeur de Paris, présente en région, elle est engagée pour la réussite de ses étudiants et s’attache à répondre aux enjeux scientifiques du 21e siècle et à transmettre les connaissances issues de ses laboratoires et de ses équipes de recherche à la société toute entière. Grâce à ses près de 55 000 étudiants, 6 700 enseignants-chercheurs et chercheurs et 4 900 personnels administratifs et techniques qui la font vivre au quotidien, Sorbonne Université se veut diverse, créatrice, innovante et ouverte sur le monde. Avec le Museum National d’Histoire Naturelle, l’Université de Technologie de Compiègne, l’INSEAD, le Pôle Supérieur Paris Boulogne Billancourt et France Education Internatinal, elle forme l’Alliance Sorbonne Université. La diversité des membres de l’Alliance Sorbonne Université favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche. Elle promeut l'accès de tous au savoir et développe de nombreux programmes et projets communs en formation initiale, continue et tout au long de la vie dans toutes les disciplines. Sorbonne Université est membre de l'Alliance 4EU+, un nouveau modèle d’université européenne, avec les universités Charles de Prague (République Tchèque), de Heidelberg (Allemagne), de Varsovie (Pologne), de Milan (Italie) et de Copenhague (Danemark).

A propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 39 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte trois instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année près de 9000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche afin de soutenir la recherche biomédicale et en santé menée dans l’ensemble de ses hôpitaux. http://www.aphp.fr

Contacts presse :

Service de presse de l’AP-HP : Eléonore Duveau & Anne-Cécile Bard - 01 40 27 30 00 - service.presse@aphp.fr

 

Les coordonnées du service presse

lien audio de la conférence de presse du 24 septembre 2020 (lien wetransfer disponible jusqu'au 1 octobre 2020)

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Éléonore Duveau
Anne-Cécile Bard
Barnabé Chalmin


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris