French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Première mondiale à l’AP-HP : exérèse d’une lésion congénitale de l’oreille moyenne par endoscopie robot-assistée chez un enfant de 3 ans à l’hôpital Necker-Enfants malades

Publié le Communiqués de presse

Au sein du service d'Oto-Rhino-Laryngologie (Pr Françoise Denoyelle), le Dr François Simon a réalisé le 7 avril dernier la première exérèse d’un cholestéatome congénital (lésion complexe de l’oreille moyenne) chez un très jeune enfant par endoscopie robot-assistée (RobOtol®). L’hôpital Necker-Enfants malades, GHU AP-HP. Centre - Université Paris Cité s’est doté en 2021 de ce robot chirurgical ORL pour une utilisation en otologie pédiatrique grâce au soutien financier de la Fondation des Gueules Cassées.

L’oreille moyenne est la cavité osseuse derrière le tympan, dans laquelle se trouvent le nerf facial et trois osselets qui transmettent les ondes sonores du tympan jusqu’à l’oreille interne. Le cholestéatome est une lésion agressive et localement destructrice lié à la présence d’épiderme (de peau) dans les cavités de l’oreille moyenne. Les complications sont graves allant de l’infection, à la paralysie faciale, la surdité ou l’abcès intracrânien. L’incidence annuelle est de 1/10 000 enfants et l’âge moyen de 9 ans.

Dans 25% des cas, il s’agit cependant de cholestéatomes congénitaux liés à la présence anormale de peau dans l’oreille moyenne dès la naissance, avec un âge au diagnostic plus jeune entre 2 et 4 ans.

La chirurgie pour retirer le cholestéatome congénital est délicate pour préserver les structures nobles de l’oreille. Chez le très jeune enfant, la procédure est rendue plus difficile par l’étroitesse du conduit auditif externe. Celle-ci se fait habituellement au microscope et nécessite une incision externe de l’oreille ainsi qu’un fraisage osseux pour accéder à l’oreille moyenne. La voie d’abord nécessite ensuite des points de suture, des soins post-opératoires et peut être rarement à l’origine de complications liées à une mauvaise cicatrisation.

Le RobOtol® est un robot chirurgical dédié à l’otologie et développé par un industriel français (Collin Medical) en partenariat avec l’équipe ORL du GHU AP-HP.Sorbonne Université et l’Institut de l’audition (créé à l’initiative de la Fondation Pour l’Audition et de l’Institut Pasteur - unité mixte Institut Pasteur/Inserm). Il permet de manipuler un endoscope de 2,8 mm de diamètre avec un bras robotisé doté de 6 degrés de liberté. Pour la chirurgie de l’oreille moyenne, l’utilisation du robot permet de faire une incision mini-invasive à l’intérieur du conduit auditif et d’insérer l’endoscope directement à l’intérieur de la cavité de l’oreille. Placer l’endoscope à quelques millimètres du champ opératoire permet une vision grand-angle en haute-définition de la lésion et une gestuelle beaucoup plus précise tout en opérant à deux mains (l’endoscope étant manipulé par le bras robotisé).

La jeune patiente, âgée de 3 ans, ayant bénéficié de cette nouvelle technologie robotique, présentait un volumineux cholestéatome congénital adhérant aux trois osselets et au canal du nerf facial. La procédure par endoscopie robot-assistée a permis de réaliser une chirurgie mini-invasive avec une incision dans le conduit à quelques millimètres du tympan. L’intervention s’est très bien déroulée et le cholestéatome congénital a pu être retiré en respectant toutes les structures de l’oreille dont les osselets.

L’hôpital Necker-Enfants malades, GHU AP-HP. Centre - Université Paris Cité est un centre de référence pédiatrique en otologie en France et à l’international.

 

À propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 38 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université Paris Cité ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université Paris Cité ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte quatre instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE, FOReSIGHT) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année plus de10000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot@AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP qui agit en lien direct avec les soignants afin de soutenir l’organisation des soins, le personnel hospitalier et la recherche au sein de l’AP–HP. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Guy-Arnaud Behiri
Mathilde Capy


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris