French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Séminaire du Conseil de Surveillance : prise en charge des personnes âgées à l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris, AP-HP

Publié le Page vue 173 fois. Communiqués de presse

Le 12 novembre dernier s’est tenu à l’initiative de la Présidence du Conseil de surveillance et de la Direction Générale de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, AP-HP, le premier séminaire sur la politique de prise en charge des personnes âgées à l’AP-HP.
En 2030, l’Île-de-France comptera près d’un million de personnes de plus de 75 ans, soit 30% de plus qu’en 2010. Cette croissance de la population âgée atteindra plus 22% à  Paris et en petite couronne, plus de  34% à  44 % pour les départements de la grande couronne.
A l’AP-HP, les personnes âgées (de plus de 75 ans) représentent 12% des passages aux urgences et 16% des séjours dans des services dits de « Médecine Chirurgie Obstétrique » (unités d’hospitalisation de courte durée, cardiologie, chirurgie orthopédique, urologie et pneumologie).
Son offre spécialisée en gériatrie est par ailleurs conséquente avec ses 6 600 lits gériatriques recensés (soit 850 lits de court séjour, 2500 lits de Soins de suite et de réadaptation (SSR) et 2800 lits de Soins de longue durée).
Ce séminaire a été l’occasion d’aborder autour de sept tables rondes associant  des usagers impliqués au quotidien, des médecins hospitaliers et de ville, et des directeurs les axes de cette politique au travers de trois thèmes :  

  • L’organisation et la mise en œuvre des parcours de santé des personnes âgées : un focus a été fait sur les nouvelles unités de courts séjours dédiées par exemple à l’ortho gériatrie, à la gérontopsychiatrie et à tous les programmes développés en lien avec l’Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France afin  d’optimiser la prise en charge des personnes âgées sur un territoire de santé comme l’expérimentation PAERPA, « Parcours de santé des personnes âgées à risque de perte d’autonomie », a notamment été présenté) en cours dans les 9, 10 et 19éme arrondissements à Paris.
  • La participation aux révolutions médicales et numériques par des partenariats avec les universités dans ce domaine et par la fédération au niveau régional de tous les acteurs de la recherche fondamentale et clinique centrée sur la personne âgée au travers du projet Gérondif. 41% de la recherche dédiée à la personne âgée est en effet réalisée par des équipes de l’AP-HP.
  • L’amélioration de la qualité de la prise en charge des personnes âgées au travers des programmes de bientraitance  dans les soins, des problématiques relatives au respect de la dignité et de la recherche du consentement aux soins pour des personnes fragiles, isolées et vulnérables ainsi que de leur accueil avec plan d’humanisation des infrastructures des unités de Soins de longue durée (SLD) et du respect de la dignité et recherche de consentement  des personnes âgées fragiles, isolées et vulnérables.

Ce séminaire a mis en évidence le rôle important et le dynamisme de l’AP-HP dans l’amélioration de la prise en charge des personnes âgées.
A cette occasion, le calendrier d’humanisation très ambitieux des infrastructures de soins longue durée a été présenté. Les unités AP-HP de SLD sont en effet implantées à 75% à Paris et en petite couronne et représentent 50% de l’offre SLD en IDF.
Bénéficiant d’un accompagnement financier de l’ARS Île-de-France pour des investissements s’élevant à plus de 180 millions d’euros, ce projet d’humanisation des infrastructures de SLD, de grande envergure, vise à offrir un hébergement de qualité pour disposer d’unités avec des chambres à un lit dans ses quatre centres gériatriques les plus importants (Ste-périne, Paul Brousse, Emile Roux, La collégiale) et dans tous ses établissements accueillant de telles unités.
Il prévoit dans ce cadre :

  • La mise en service du centre gériatrique de Sainte-Périne (Paris 16ème), d’ici 2020, d’une capacité de 258 lits.  
  • La réalisation d’une étude de restructuration du centre de Paul Brousse à Villejuif et de la Collégiale (Paris 5ème) en 2016.
  • Une étude de faisabilité actuellement en cours pour la réhabilitation du carré historique Kuss du centre Emile Roux à Limeil Brévannes.

Par ailleurs, des programmes d’humanisation des locaux et de sécurité incendie ont déjà été réalisés pour les établissements Charles Foix, Rossini et Chardon Lagache.
 

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Anne-Cécile Bard
Barnabé Chalmin
Jessica Djaba
Éléonore Duveau


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris