French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

L’essai CORIMUNO-SARI-1 ne retrouve pas de bénéfice à court terme du sarilumab dans les formes modérées à sévères de COVID-19

Mis à jour le . Signaler ce contenu
coronavirus
Coronavirus -
Les résultats de l’essai randomisé contrôlé CORIMUNO-SARI-1 ont fait l’objet d’une publication dans la revue The Lancet Rheumatology le 17 Novembre 2021.

Chez certains patients avec pneumonie COVID-19, un état hyperinflammatoire d'origine immunologique contribue à l'insuffisance respiratoire aigüe et au décès. La plateforme CORIMUNO-19 a été rapidement mise en place en mars 2020 pour permettre de tester l'efficacité et la tolérance de divers médicaments immuno-modulateurs chez les patients adultes avec pneumonie COVID-19 modérée, sévère ou critique, grâce à une série d'essais randomisés contrôlés multicentriques, qui ont débuté le 27 mars 2020 et qui se poursuivent actuellement.

Le sarilumab est comme le tocilizumab un anticorps monoclonal qui bloque le récepteur de la cytokine interleukine-6 (IL-6).

Dans cette méta-analyse de l’OMS, l’analyse des 9 essais ayant évalué l’effet du sarilumab n’a pas démontré d’effet bénéfique du sarilumab sur le risque de recours à la ventilation mécanique invasive ou de décès à 28 jours : odds ratio [OR]=1.00 (0.74-1.34).

Les résultats précoces de CORIMUNO-SARI-1 sont en accord avec la méta-analyse récente de l’OMS. Les raisons pour lesquelles les résultats précoces sont différents entre le tocilizumab et le sarilumab, 2 anticorps thérapeutiques ayant le même mécanisme d’action, ne sont pas claires. Une des explications possibles est une potentialisation de l’effet des anticorps anti-IL-6 récepteur par les corticoïdes : la plupart des essais sarilumab ont été conduits sans corticoïdes dans les 2 bras, ce qui n’est pas le cas de la plupart des essais tocilizumab. Enfin, la bio-distribution du sarilumab dans les poumons pourrait être différente de celle du tocilizumab ce qui pourrait se traduire par un effet anti-inflammatoire local moins efficace.

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris