Menu
French English

L’efficacité d’une technique infirmière de regroupement fœtal évaluée dans la réduction de la douleur lors de soins auprès de grands prématurés

Publié le Communiqués de presse

Une équipe du service de réanimation néonatale et néonatologie de l’hôpital Armand-Trousseau AP-HP a piloté, en collaboration avec la Plateforme de Recherche clinique des Hôpitaux Universitaires de l’Est Parisien, AP-HP, l’essai BABYDOUL qui évalue l’efficacité d’une technique infirmière de regroupement fœtal associée à la succion non-nutritive, comparée à la succion non-nutritive seule, chez les grands prématurés dans la réduction de la douleur lors des prélèvements capillaires. 

Promue par l’AP-HP et financée par le Programme Hospitalier de Recherche Infirmière et Paramédicale (PHRIP) et la fondation CNP Assurances, cette étude contrôlée randomisée* souligne une meilleure récupération post-soin des nouveau-nés qui en ont bénéficié.

Ses résultats font l’objet d’une publication dans la revue International Journal of Nursing Studies (SIGAPS A)**.

Le prélèvement capillaire est un soin quotidien courant chez les grands prématurés pris en charge dans les services de réanimation néonatale et de néonatalogie. Il consiste à prélever au niveau du talon un échantillon de sang pour des examens (glycémie par exemple). La prévention de la douleur lors de ce type de soin est essentielle dans le développement du nouveau-né.

La succion non-nutritive est souvent utilisée seule, car les doses journalières de saccharose sont limitées chez les grands prématurés et l’arsenal thérapeutique existant est peu efficace pour réduire la douleur. L’évaluation de l’efficacité d’autres méthodes antalgiques, notamment non pharmacologiques, est indispensable pour ces nouveau-nés.

Le manœuvre de regroupement fœtal, qui consiste à reproduire la position du fœtus in utero, s’inscrit dans les soins de soutien au développement sensori-moteur (Bullinger, 2015). C’est une technique facilement applicable par les infirmières/puéricultrices ou auxiliaires de puériculture/aides-soignants, et acquise grâce à une courte formation. L’efficacité du regroupement fœtal dans la prévention antalgique n’a été toutefois que très peu évaluée à ce stade chez les nouveau-nés grands prématurés.

Promue par l’AP-HP, l'étude Babydoul est, sur un plan international, le premier essai contrôlé randomisé visant à évaluer l'efficacité du regroupement fœtal, combiné à la succion non-nutritive, comparativement à la succion non-nutritive seule au cours d’un prélèvement capillaire.

Cette étude a été coordonnée par Anne Perroteau, investigatrice principale et cadre de santé infirmière, et par les deux co-responsables scientifiques, Marie-Christine Nanquette, cadre supérieure de santé, et Judith Leblanc, infirmière post-doctorante.

Mené au sein des services de réanimation néonatale et néonatalogie de l’hôpital Armand-Trousseau AP-HP, dirigés par le Dr Pierre-Louis Leger et le Pr Delphine Mitanchez, cet essai a été conduit avec l’aide de la Plateforme de Recherche clinique des Hôpitaux Universitaires de l’Est Parisien, AP-HP, du Pr Tabassome Simon.

Soixante enfants de 28 à 32 semaines d’aménorrhée (30 dans chaque groupe) ont participé à l’étude lors d’un prélèvement capillaire pendant leurs 48 premières heures de vie.

La douleur évaluée immédiatement après le prélèvement capillaire n’était pas différente entre les deux stratégies. Toutefois les enfants ayant bénéficié de la technique de regroupement fœtal associée à la succion non-nutritive avaient une meilleure récupération à trois minutes après le prélèvement capillaire.

L’intégration de la technique de regroupement fœtal aux soins des grands prématurés pourrait ainsi contribuer à réduire la douleur et représenter une stratégie intéressante dans la prévention antalgique. Elle nécessite à ce stade de plus amples explorations.

*Dans un essai clinique randomisé, les sujets recevant le traitement ou un placebo sont choisis au hasard

** SIGAPS A, IF 3,76, 1ère  revue de la catégorie « Nursing » du JCR

Source :

Efficacy of facilitated tucking combined with non-nutritive sucking on very preterm infants’ pain during the heel-stick procedure: a randomized controlled trial

International Journal of Nursing Studies, June 2018

Anne Perroteau, RN ; Marie-Christine Nanquette, RN ; Alexandra Rousseau, PhD ; Sylvain Renolleau, MD, PhD ; Laurence Bérard, MD, MSc ; Delphine Mitanchez, MD, PhD ; Judith Leblanc, RN, PhD.

https://authors.elsevier.com/a/1XIGY4jxxvwCH

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 10 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachées de presse :

Juliette Hardy
Marine Leroy

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson