Menu
French English

Premières poses de prothèse totale de hanche en ambulatoire à l’AP-HP

Publié le Page vue 4782 fois. Communiqués de presse

Le développement de la chirurgie ambulatoire se poursuit à l’AP-HP. Des équipes de l’hôpital Cochin et de l’hôpital Ambroise-Paré ont récemment réalisé des poses de prothèse totale de hanche en ambulatoire. Ce sont les premières fois qu’à  l’AP-HP, ces chirurgies lourdes* sont pratiquées dans la journée.

Les progrès conjoints des techniques de chirurgie mini-invasive, qui épargnent les structures musculaires, et des techniques d’anesthésie, qui limitent les pertes sanguines et les effets secondaires des antalgiques, permettent aujourd’hui d’effectuer en ambulatoire la pose de prothèse totale de hanche.

A l’hôpital Cochin, la première pose de prothèse totale de hanche en ambulatoire a été effectuée le 06 juillet 2015 par le Pr Anract, chef du service de chirurgie orthopédique. Elle a été rendue possible grâce à une forte implication du service d’anesthésie et plus particulièrement du Dr Rosencher, du service de rééducation, notamment de Mme Bertin kinésithérapeute et de tous les acteurs du service. Le patient âgé de 52 ans, souffrant d’une arthrose de hanche sur nécrose, a été hospitalisé le matin à 7h00. L’intervention, débutée à 8h30 s’est terminée à 10h00. Après une heure de surveillance en salle de réveil, le patient a regagné sa chambre. Il a été levé et a fait ses premiers pas en début d’après-midi et a regagné son domicile à 18h00. Le patient a été appelé le lendemain par s’assurer de l’absence de problème et du bon contrôle de la douleur. Il a repris ses activités professionnelles 15 jours après l’intervention et se dit très satisfait de ce mode de prise en charge. L’hôpital Cochin développe depuis plusieurs années son activité de chirurgie ambulatoire. De nombreuses interventions : chirurgie de la main, de l’épaule, les arthroscopies y sont déjà réalisées en ambulatoire.

A l’hôpital Ambroise-Paré, le patient âgé d'une soixantaine d'années a bénéficié du nouveau protocole pour la pose d'une prothèse totale de hanche avec un suivi rapproché le 21 septembre 2015. Opéré le matin, il a regagné son domicile le jour même en fin d'après-midi après avoir été capable de monter et descendre des escaliers. Le Pr Hardy, chef de service de chirurgie orthopédique et traumatologique de l’hôpital Ambroise-Paré a réalisé cette intervention grâce à une prise en charge multidisciplinaire coordonnée par le Dr Erwan Pansard et à l’implication des médecins du service d’anesthésie-réanimation, en particulier celle du Docteur Guy Kuhlman. La participation active du patient à ce nouveau protocole avec toutes les équipes de soins lui a permis de retrouver une autonomie dès le soir de l'intervention. Après avoir développé la chirurgie ambulatoire des pathologies ligamentaires et tendineuses du genou, de l’épaule et du pied, l’équipe du Professeur Hardy continue de privilégier ce mode de prise en charge.

Ces interventions en chirurgie ambulatoire ont nécessité une sélection stricte des patients (patients en bon état général sans pathologies majeures associées, présence d’un accompagnant au domicile, lieu d’habitation assez proche de l’hôpital)  ainsi qu’une information et une éducation thérapeutique préopératoire adaptée. Les protocoles chirurgicaux ont été modifiés : chirurgie mini-invasive, protocoles d’anesthésie permettant au patient de se lever, marcher et regagner son domicile quelques heures après l’intervention. De même que les protocoles de kinésithérapie (éducation avant l’intervention des gestes possibles et interdits, des techniques pour s’habiller, marcher avec des cannes), et la prise en charge paramédicale avec alimentation et lever précoce. Un réseau ville hôpital mis en place en amont est également nécessaire afin de garantir la sécurité du patient à son domicile : le patient bénéficie de soins infirmiers et de kinésithérapie à domicile pour les premiers jours.

La chirurgie ambulatoire est une chirurgie avec une durée d’hospitalisation inférieure à 12h. Parce qu’elle est bénéfique pour la santé des patients et moins coûteuse pour la société, son développement est devenu une priorité nationale. Toutes les techniques chirurgicales ne peuvent en bénéficier. Il doit s'agir de techniques chirurgicales parfaitement standardisées, réglées avec des risques limités et parfaitement identifiés. L’AP-HP encourage son développement, quand cela est possible, et s’est d’ailleurs fixé un objectif ambitieux en la matière : réaliser 45% de ses interventions chirurgicales en ambulatoire d’ici fin 2019.
* La durée moyenne de séjour pour ce type d’opération à l’AP-HP est de 7 à 10 jours.
 

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachées de presse :

Juliette Hardy
Marine Leroy

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson