Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

[ESC Congress Paris 2019] Des innovations récentes en cardiologie à l’AP-HP

Mis à jour le . Signaler ce contenu

[Atteintes valvulaires] Première implantation française de TricValve pour insuffisance tricuspide sévère à l’hôpital Henri-Mondor (juillet 2019)

Les valves cardiaques sont des structures du cœur qui séparent les différentes cavités et empêchent le sang de refluer dans le mauvais sens. La valve tricuspide est la valve cardiaque qui sépare l'oreillette droite du ventricule droit. Une atteinte de cette valve, associée à un risque accru de mortalité et à une qualité de vie altérée, est à l’origine d’une insuffisance cardiaque et d’hospitalisations à répétition. Une intervention chirurgicale en vue de réparer cette fuite tricuspide est souvent à haut risque chez des patients notamment poly-pathologiques, ayant déjà subi plusieurs opérations. A l’hôpital Henri-Mondor AP-HP, l’équipe du Pr Teiger a réalisé en juillet 2019 la 1ère implantation française de valve TricValve chez un patient âgé de 85 ans présentant une insuffisance valvulaire tricuspide inopérable et responsable d’épisodes récidivants d’insuffisance cardiaque droite. En savoir plus

[Atteintes coronaires] Identification des patients atteints d’une maladie coronarienne potentiellement candidats à un traitement préventif antithrombotique renforcé. (juillet 2019)

La maladie coronaire est la première cause de décès au monde et la seconde en France. Elle est liée à des rétrécissements sur les artères coronaires qui irriguent le muscle cardiaque, qui peuvent se compliquer de thrombose, entraînant alors un infarctus du myocarde. Chez les patients coronariens stables, en dehors de la période post-infarctus ou des mois suivant l’implantation d’un stent coronaire, le traitement préventif des événements cardiaques, tels qu'un infarctus, un AVC .., repose habituellement sur l'administration d’aspirine à faible dose. Des données récentes suggèrent que chez certains patients, l’ajout d’une faible dose d’anticoagulants pourrait s’avérer plus efficace. Toutefois leur administration s’accompagne d’une augmentation notable du risque de saignement.

Coordonnée à l’hôpital Bichat AP-HP par le Pr Gabriel Steg et à la Harvard Medical School par le Dr Deepak Bhatt, une étude internationale a permis d’identifier les patients coronariens stables qui pourraient bénéficier d’une faible dose d’anticoagulants en plus de l’aspirine. Ces travaux ont fait l’objet le 02 juillet 2019 d’une publication dans la revue Journal of the American college of cardiology. En savoir plus

[Maladie rare] Développement d’un nouveau score de prédiction du risque de mort subite par trouble du rythme cardiaque dans une maladie génétique rare (juin 2019)

Une équipe du centre de référence de prise en charge de l’atteinte cardiaque des maladies musculaires, de l’Université de Paris, et de l’unité Inserm 970 « Paris Cardiovascular Research Centre », pilotée par le Dr Karim Wahbi au sein du service de cardiologie de l’hôpital Cochin AP-HP dirigé par le Pr Denis Duboc, a mis au point un score de prédiction du risque de mort subite par trouble du rythme cardiaque dans les laminopathies, une maladie génétique rare qui expose particulièrement à ce risque. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication dans Circulation en juin 2019 et seront présentés à l’ESC 2019. En savoir plus

[Organisation] Télémédecine de l’insuffisance cardiaque à l’hôpital Henri-Mondor

L’hôpital Henri-Mondor propose aux patients atteints d’insuffisance cardiaque les plus graves un dispositif de télésurveillance qui permet, avec différents types de matériels (tablette, balance connectée, …), de dépister les symptômes d’un déséquilibre de cette maladie chronique.  En savoir plus

[Atteintes valvulaires] Valvulopathie cardiaque : réalisation à l’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP de la première procédure de réparation tricuspide combinée à une procédure mitrale en France (avril 2019)

Une équipe de cardiologie interventionnelle valvulaire de l’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP, dirigée par le Dr Nicole Karam et assistée par les Prs Christian Spaulding, Joerg Hausleiter et Michael Nabaeur de Munich, a réalisé le 25 mars 2019 la première procédure française de réparation tricuspide par voie percutanée, combinée à une réparation mitrale, suivie le lendemain d’une procédure de réparation tricuspide. Ces interventions, moins invasives que les traitements chirurgicaux habituels, améliorent l’état de santé, la récupération et la qualité de vie des patients. Elles signent ainsi le lancement d'un programme pérenne de traitement percutané des fuites tricuspides s’adressant à tous les patients qui ne peuvent bénéficier d’un traitement chirurgical. En savoir plus

[Hypertension artérielle] Un nouveau médicament bientôt disponible ? (avril 2019)

Un essai clinique de phase IIa, coordonnée par le Pr Michel Azizi de l’HEGP et dont les résultats ont été publiés en avril 2019, a apporté les premières données d’efficacité du firibastat chez des sujets hypertendus par rapport au placebo. Ce médicament est le chef de file d’une nouvelle classe d’antihypertenseurs qui cible le système rénine-angiotensine cérébral. En savoir plus.

[Insuffisance cardiaque] Mieux comprendre les sous-types de l’insuffisance cardiaque : le projet de recherche PACIFIC (janvier 2019)

L’insuffisance cardiaque dite à « fraction d’éjection préservée », qui concerne la moitié des patients, reste une maladie complexe, méconnue et très hétérogène, et souvent associée à de multiples comorbidités.  A ce jour, aucun traitement pour cette pathologie n’a fait ses preuves sur la réduction de la mortalité ou du nombre d’hospitalisations.

Un projet de recherche ambitieux, baptisé PACIFIC, a été lancé en janvier 2019 par plusieurs acteurs de la santé en France, dont l’AP-HP, pour redéfinir cette forme d’insuffisance cardiaque. Il est coordonné par le Pr Jean-Sébastien Hulot, cardiologue à l’hôpital européen Georges-Pompidou. En savoir plus

[Equipements] La tomographie par émission de positons avec le 82-Rubidium améliore l’identification par imagerie d’une insuffisance coronaire chez les femmes et les patients obèses (décembre 2018)

Les femmes et les personnes obèses constituent une part croissante des patients adressés pour la détection d’une insuffisance coronaire. La qualité de l’imagerie est souvent moins bonne dans ces deux populations du fait de la dégradation du signal provenant du cœur par la présence d’un volume important de tissus graisseux mammaires et sous-cutanés. Deux nouvelles technologies de scintigraphie cardiaque, les gamma-caméras CZT et la tomographie par émission de positons avec le 82-Rubidium (TEP-Rb), permettent d’obtenir une imagerie avec un signal élevé et pourraient donc être utiles dans l’évaluation de la perfusion cardiaque des femmes et des personnes obèses. Financé par le PHRC et promu par l’AP-HP, l’essai RUBIS avait pour objectif d’évaluer l’apport de l’imagerie de perfusion par caméra CZT et de la TEP-Rb auprès de 311 femmes et patients obèses. En savoir plus

[Organisation] Mise en place d’une unité de cardio-oncologie pour une meilleure prise en charge des toxicités cardiovasculaires liées aux traitements anti-cancéreux à l’HEGP (décembre 2018)

L’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP a ouvert depuis juin 2018 une unité de cardio-oncologie, dirigée par le Dr Mariana Mirabel, pour une détection précoce des toxicités cardiovasculaires liées aux traitements anticancéreux. Elle permet d’éviter une prise en charge trop souvent tardive des patients présentant une insuffisance cardiaque à un stade avancé.  En savoir plus

[Hypertension artérielle] Une étude internationale démontre le bénéfice tensionnel de la dénervation rénale endovasculaire par ultrasons focalisés chez des patients ne recevant aucun médicament antihypertenseur (juin 2018)

Après avoir rapporté les premiers résultats positifs de la dénervation rénale dans l’hypertension artérielle (HTA) résistante dans la revue The Lancet en 2015, l’équipe du Centre d’excellence en hypertension artérielle et du CIC1418 APHP-Inserm conduites par le Pr Michel Azizi et celle du service de radiologie interventionnelle conduite par le Pr Marc Sapoval de l’hôpital Européen Georges Pompidou, AP-HP, ont obtenu de nouveaux résultats prometteurs chez des patients hypertendus ne recevant aucun traitement antihypertenseur dans le cadre d’une étude internationale. En savoir plus

[Organisation] Une unité médico-chirurgicale de cardiologie congénitale à l’hôpital européen Georges-Pompidou (2017) Cette unité propose en lien avec l’hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, une prise en charge médicale et chirurgicale spécialisée pour les patients adultes nés avec une malformation cardiaque congénitale.

[Equipements] Arrêts cardiaques réfractaires : augmentation significative de la survie grâce à une stratégie agressive de prise en charge par circulation extracorporelle (2017)

[Equipements] 1ère implantation à l’AP-HP d’un stimulateur cardiaque sans sonde (2017)

[Arrêt cardiaque et don d’organe] Identifier précocement les patients en arrêt cardiaque, sans aucune chance de survie, afin d’envisager le don d’organe (2016)

 

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris