French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Déficit en Interférons de type 1 : une signature pour détecter les patients à risque de forme sévère de COVID-19 et une piste thérapeutique

Mis à jour le . Signaler ce contenu
coronavirus
Coronavirus -
Dans une publication parue dans Science le 13 juillet, des équipes de l’AP-HP, de l’Inserm, d’Université de Paris, de l’Institut Pasteur et de l’Institut Imagine décrivent un phénotype immunologique unique et inattendu chez les patients graves et critiques, consistant en une réponse fortement altérée des interférons (IFN) de type I, associée à une charge virale sanguine persistante et à une réponse inflammatoire excessive.

Ces données suggèrent que la déficience en IFN de type I dans le sang pourrait être la marque des formes graves de COVID-19 et soulignent l’intérêt d’approches thérapeutiques associant l'administration précoce d'IFN avec une thérapie anti-inflammatoire adaptée ciblant l'IL-6 ou le TNF-α chez les patients en prévention d’une forme sévère.

En savoir plus : lire le communiqué de presse du 16 juillet 2020

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris