French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

L’hydroxychloroquine et l’azithromycine peuvent avoir un impact délétère sur le système cardiovasculaire, selon une analyse de la base de données de pharmacovigilance de l’OMS

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Service de virologie - Hôpital La Pitié-Salpêtrière AP-HP
Service de virologie AP-HP -
Crédits: 
AP-HP
L'hydroxychloroquine et l'azithromycine peuvent avoir un impact délétère sur le système cardiovasculaire et constituent une combinaison potentiellement mortelle, selon une large analyse d'une base de données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les effets indésirables des médicaments, publiée dans Circulation.

L'étude est une analyse rétrospective et observationnelle d'une base de données de l'OMS comprenant plus de 21 millions de rapports de cas d'effets indésirables, toutes classes de médicaments confondues, issus de plus de 130 pays, entre le 14 novembre 1967 et le 1er mars 2020, principalement avant la pandémie COVID-19.

L'étude a comparé les déclarations d’effets indésirables cardiovasculaires chez les patients ayant reçu de l'hydroxychloroquine, de l'azithromycine ou une association des deux médicaments aux déclarations d’effets indésirables cardiovasculaires liés à tous les autres médicaments présents dans la base de données. La période d’étude couvre donc principalement la période précédant d’utilisation de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine, de manière isolée ou en association, pour traiter les patients atteints de COVID-19.

Les chercheurs ont conclu que « des effets proarythmogènes cardiaques aigus potentiellement mortels ont été décrits principalement avec l'azithromycine mais aussi avec l'hydroxychloroquine. Leur combinaison a donné un signal plus important. L'hydroxychloroquine a également été associée à une insuffisance cardiaque potentiellement mortelle lorsque l'exposition était prolongée sur plusieurs mois ».

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris