French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Innovation thérapeutique et cancer à l’AP-HP : les hôpitaux Saint-Louis et Robert-Debré ont traité par CAR-T cells 200 patients adultes présentant un lymphome et 100 patients enfants, adolescents et jeunes adultes avec une leucémie aigue

Publié le Communiqués de presse

200 patients adultes présentant un lymphome et 100 patients enfants, adolescents et jeunes adultes présentant une leucémie aiguë ou un myélome réfractaire ont bénéficié à ce jour d’un traitement par CAR-T Cells dans les hôpitaux Saint-Louis AP-HP et Robert-Debré AP-HP. Ces hôpitaux ont été parmi les premiers hôpitaux en Europe à disposer des CAR-T Cells et à proposer cette approche thérapeutique révolutionnaire qui bouleverse la prise en charge des patients atteints d’hémopathie maligne et leur chance de guérison.

Le traitement par les cellules « CAR-T » (Chimeric Antigen Receptor T-cells) est fondé sur une technologie ayant recours aux propres cellules immunitaires du patient, génétiquement modifiées pour détruire des cellules tumorales. Les cellules du système immunitaire des patients sont recueillies dans le sang du patient par technique d’aphérèse quelques semaines avant leur injection afin d’être génétiquement modifiées pour cibler les cellules lymphomateuses ou leucémiques. Cette thérapie constitue une véritable innovation pour le traitement des cancers du sang, notamment les lymphomes B agressifs (lymphome diffus à grandes cellules B) et les leucémies aiguës lymphoblastiques. Dans ces deux pathologies, touchant les adultes, les enfants et les adolescents, certains patients rechutent sans aucune possibilité de traitement à ce jour.

Les patients bénéficiant de cette nouvelle approche thérapeutique sont pris en charge depuis 2016 pour les lymphomes, dans le service d’hémato-oncologie du Pr Catherine Thieblemont, et pour les leucémies dans l’unité d’Hématologie pour Adolescents et Jeunes Adultes du Pr Nicolas Boissel de l’hôpital Saint-Louis AP-HP et d’Université de Paris. Les patients de moins de 18 ans sont pris en charge dans le service d’Hémato-Immunologie du Pr André Baruchel de l’hôpital Robert-Debré AP-HP et d’Université de Paris. Le traitement par les cellules CAR-T s’adresse pour l’instant exclusivement aux patients dont la maladie est réfractaire aux traitements habituels ou en rechute après des traitements intensifs. Des essais cliniques sont en cours pour évaluer leur intérêt dans des phases moins avancées de cette maladie.

Pour que ce traitement puisse être réalisé et administré, il est nécessaire de mettre en place une organisation comprenant de nombreux spécialistes permettant le recueil et le conditionnement des cellules, leur cryopréservation, leur réinjection, et assurer la surveillance des effets secondaires dont la survenue nécessite un transfert en réanimation dans 20 à 30% des cas.

Aujourd’hui, 200 patients adultes présentant un lymphome et 100 patients enfants, adolescents et jeunes adultes présentant une leucémie aiguë ou un myélome réfractaire ont bénéficié à ce jour d’un traitement par CAR-T Cells.

Ce résultat est le fruit du travail et de la collaboration d’équipes hospitalières engagées aux côtés des services d’hématologie des équipes d’aphérèse thérapeutique, de thérapie cellulaire, de pharmacie, de biologie, de neurologie, d’infectiologie et de réanimation médicale des hôpitaux Saint-Louis et Robert-Debré AP-HP.

L’hôpital Saint-Louis AP-HP accueille également le centre MEARY de production de Médicaments de Thérapie Innovante de l’AP-HP au sein du Département de Biothérapies du Pr Jérôme Larghero (Université de Paris) avec lequel les services d’hématologie des deux hôpitaux travaillent en étroite collaboration. Ce centre offre tous les services et les compétences de pointe dans les domaines des thérapies géniques et cellulaires et de l’ingénierie tissulaire. Il permettra de fabriquer de nouveaux « CAR-T » issus en particulier de la recherche développée par les équipes de l’AP-HP et ses partenaires.

Avec le traitement par CAR-T Cells, le taux de rémission complète des patients atteints d’un lymphome diffus à grandes cellules B réfractaire 15 mois après le traitement par CAR-T est de 40 % contre un taux variant de 5 à 10 % avec une chimiothérapie conventionnelle.

Pour les patients, enfants ou jeunes adultes (jusqu’à 25 ans) avec une leucémie aiguë lymphoblastique réfractaire au traitement, le taux de rémission à trois mois est de 83 % contre 15 % avec un traitement classique. La survie globale à 3 ans est supérieure à 50%.1

Les hôpitaux Saint-Louis et Robert-Debré, AP-HP, ont participé au premier essai multicentrique mondial dont les résultats ont été publiés dans The New England Journal of Medicine et sont impliqués dans plusieurs autres essais à promotion industrielle afin de poursuivre l’évaluation de cette nouvelle approche thérapeutique dans les lymphomes et les leucémies aiguës lymphoblastiques, et maintenant les myélomes. Les résultats de ces études paraitront prochainement dans Nature et The New England Journal of Medicine, et seront présentées au congrès de l’ASH le 11/12/20212. De premiers résultats ont été présentés à l’ASCO en juin dernier.

Les CAR-T Cells représentent ainsi une innovation thérapeutique révolutionnaire qui bouleverse la prise en charge des patients atteints d’hémopathie maligne et leur chance de guérison. Elle a impliqué et implique un investissement majeur de toutes les équipes des deux hôpitaux mis à l’honneur ce jour.

[1] https://www.aphp.fr/contenu/etude-lhopital-saint-louis-ap-hp-publie-les-premiers-resultats-nationaux-de-limmunotherapie

[2] C.Thieblemont , et al. Abstract #131, American Society of Hematology 2021

 

À propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 39 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte trois instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année plus de 10 000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot@AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche afin de soutenir la recherche biomédicale et en santé menée dans l’ensemble de ses hôpitaux. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Mathilde Capy
Laure Delignières
Guy-Arnaud Behiri


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris