French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

L’AP-HP et GoLiver Therapeutics signent un protocole d'accord pour mettre en place des essais de phase I/IIa pour le traitement des insuffisances hépatiques sévères

Publié le Communiqués de presse

Une médecine régénérative comme alternative à la greffe du foie

L’AP-HP, premier centre européen d’essais cliniques, et GoLiver Therapeutics, start-up spécialisée dans le développement de Médicaments de Thérapie Innovante, annoncent la signature d'un protocole d'accord  qui a pour objectif l’élaboration du design et la mise en place d’essais cliniques de phase I/IIa pour le traitement des insuffisances hépatiques aiguës. Ces essais cliniques seront menés au sein de l’hôpital Paul Brousse AP-HP, établissement spécialisé dans la prise en charge de pathologies hépatobiliaires et ayant déjà mené des essais cliniques de thérapies innovantes pour le foie.

Réparer le foie autrement
Les critères principaux de l’étude seront de démontrer que le traitement de GoLiver Therapeutics est bien toléré et apporte des premières preuves d’efficacité sur l'homme pour pallier le manque de greffons à transplanter en nombre et à temps. La première indication thérapeutique visée est l’insuffisance hépatique aiguë pour ensuite s’étendre à d’autres maladies hépatiques comme les cirrhoses décompensées.

" Nous sommes très heureux de collaborer avec le centre hépatobiliaire de l’hôpital Paul-Brousse AP-HP qui est le premier centre de transplantation hépatique en France – avec environ 170[1] transplantations en 2018 - et le troisième en Europe. Avec les experts en transplantation de l’hôpital, nous allons pouvoir définir le design et la mise en place des essais cliniques que nous comptons commencer d'ici quatre ans » indique Tuan Nguyen, Président de GoLiver Therapeutics.

" GoLiver Therapeutics va franchir une nouvelle étape et nous sommes très fiers d’être à leurs côtés pour les aider sur les aspects concrets de la mise en œuvre de l’essai clinique. La thérapie innovante qu'elle propose est riche d'espoirs pour les patients souffrant d'insuffisance hépatique aigüe. Bénéficier d'une source d'hépatocytes illimitée in vitro sans avoir recours à des foies donneurs est une véritable révolution. D'autant que l'on peut imaginer, à terme, des indications thérapeutiques plus larges comme la cirrhose, les cancers, la NASH (stéatohépatite non-alcoolique ou maladie du foie gras) ", précise le Professeur Didier Samuel, Directeur Médical de la transplantation hépatique de l'Hôpital Paul-Brousse AP-HP.

Les maladies du foie sont responsables de plus de deux millions[2] de décès dans le monde. La greffe de foie est actuellement le seul traitement curatif reconnu pour les maladies hépatiques au stade terminal. Cependant, il existe une pénurie de greffons hépatiques. Tous les ans, seules 30 000 greffes de foies sont réalisées car le nombre de greffons transplantables est très faible : moins de trois foies de donneurs pour 10 demandes. Par ailleurs, les patients greffés reçoivent un traitement immunosuppresseur lourd et à vie, avec des effets secondaires notables (hypertension, diabète, obésité).

GoLiver Therapeutics propose une solution alternative basée sur la capacité extraordinaire et unique du foie à se régénérer et à multiplier ses propres cellules métaboliques, les hépatocytes. La start-up développe des candidats médicaments de thérapie innovante consistant en une solution injectable de cellules hépatiques congelées, fabriquées à partir de cellules souches pluripotentes, pour une médecine régénérative des insuffisances hépatiques sévères, sans solution thérapeutique de recours autre que la greffe de foie.

Industrialiser les thérapies innovantes de demain

Malgré la complexité de la chaîne de production de cellules ou d’un bio-médicament cellulaire, la jeune pousse a mis au point un procédé spécifique de production d’hépatocytes fabriquées totalement in vitro à partir de cellules souches pluripotentes. Celles-ci sont capables de s’auto-renouveler en culture et de se différencier en de nombreux types cellulaires différents. La valeur ajoutée de GoLiver Therapeutics réside dans son expertise et dans sa capacité à avoir :

  • Sélectionné la lignée de cellules souches la plus adaptée et à l'optimiser pour n'en utiliser qu'une, suffisante pour combler le besoin médical immédiat,
  • Soigneusement choisi les ingrédients nutritifs, physiologiques et chimiques nécessaires à la conversion des cellules pluripotentes en hépatocytes congelés, simplifiant ainsi le process de fabrication et permettant également de s'affranchir de ruptures de production et de distribution. 

Les hépatocytes ainsi créés seront ensuite injectés dans le foie défaillant, soit pour donner du temps au malade pour que son foie s’auto-répare et se régénère, évitant ainsi la greffe, soit pour attendre un greffon dans les meilleures conditions, sans aggravation de son état de santé. Des hépatocytes, produits selon le procédé unique et breveté de GoLiver Therapeutics à partir de cellules souches, ont sauvé des souris d’une insuffisance hépatique aiguë (paracétamol ou non).

L'ambition de GoLiver Therapeutics est désormais de construire une plateforme de production fiable, sûre, reproductible, robuste et économe. L'objectif est de répondre à une demande à grande échelle et de délivrer un biomédicament innovant accessible à tous les patients, et à un coût acceptable pour les systèmes de santé.

[1] Selon le Centre Hépatobiliaire de l’hôpital Paul-Brousse AP-HP

[2] Asrani et al., Burden of liver diseases in the world. J Hepatol. 2019 ;70(1):151-171.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr
 

Les coordonnées du service presse

Audio de la conférence de presse du 20 octobre 2020 (disponible jusqu'au 27 octobre)

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Anne-Cécile Bard
Barnabé Chalmin
Jessica Djaba
Éléonore Duveau


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris