French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Étude - Le "syndrome du bébé secoué" se produit exceptionnellement en crèche

Mis à jour le . Signaler ce contenu
crèche
Crèche -
Des équipes de l’unité médico-judiciaire de l’Hôtel-Dieu AP-HP, du service de radiologie pédiatrique et du service d’épidémiologie de l’hôpital Bicêtre AP-HP, de l’Université Paris-Saclay et de l’Inserm ont étudié, de manière rétrospective, les modalités de garde des enfants victimes du syndrome du bébé secoué dans une cohorte de cas médico judiciaires. Ces travaux qui ont fait l’objet d’une publication dans la revue Pediatrics le 10 novembre 2020 montrent que le syndrome du bébé secoué se produit exceptionnellement en crèche.

Le "syndrome du bébé secoué" nécessite une vigilance particulière car il peut tuer ou handicaper gravement des nourrissons. L’une des questions est de savoir où se produisent ces violences pour envisager des mesures de prévention. Les équipes ont donc étudié les modalités de garde des enfants victimes du « syndrome du bébé secoué » dans une cohorte de cas médico judiciaires. 

Cette étude multicentrique et rétrospective sur une période de 18 ans a inclus les dossiers médico- judiciaires de 323 enfants âgés de 2 mois et demi à 3 ans, qui correspond à la tranche d’âge des enfants gardés en crèche.

Pour 317 dossiers judiciaires (soit 98,5%), la maltraitance a eu lieu dans un domicile privé (domicile familial ou domicile d’une nourrice).

Savoir que le syndrome du bébé secoué se produit exceptionnellement en crèche peut aider à prendre des décisions en termes de prévention. Les mesures récentes de confinement liées à la situation sanitaire confèrent à ce constat une dimension majeure.

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris