Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service

  • Rechercher un contenu

Select the desired hospital

Grippe : Test de diagnostic rapide et prise en charge des patientes enceintes

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Femme enceinte
Femme enceinte -
Une équipe de la maternité Port-Royal de l’hôpital Cochin AP-HP, du laboratoire de virologie et du laboratoire de diagnostic biologique automatisé de l’hôpital Cochin AP-HP/Université de Paris, a mené une étude afin d’évaluer l’impact de l’utilisation d’un test de diagnostic moléculaire de la grippe rapide dans la prise en charge des patientes enceintes. Ce test, qui permet d’obtenir les résultats en deux heures contre 24 heures auparavant, contribue à diminuer le nombre d’hospitalisations et les antibiothérapies qui peuvent être inutiles et injustifiés.

Corps de texte

En période hivernale, la fièvre est un motif fréquent de consultation. Chez les patientes enceintes, l’enjeu est de diagnostiquer s’il s’agit d’une grippe, qui peut le plus souvent être traitée en ambulatoire, ou d’une listériose qui impose une antibiothérapie en hospitalisation. Dans l’attente des résultats biologiques (24h d’attente), les patientes enceintes qui consultent aux urgences pour fièvre ou syndrome pseudo-grippal sont généralement hospitalisées et traitées par antibiotiques.

Une équipe de la maternité Port-Royal de l’hôpital Cochin, du laboratoire de virologie et du laboratoire de diagnostic biologique automatisé de l’hôpital Cochin AP-HP/Université de Paris, a mené une étude pour évaluer l’impact de l’utilisation d’un test de diagnostic moléculaire rapide de la grippe sur le taux d’hospitalisation et d’antibiothérapie. Ce test qui permet d’obtenir les résultats en deux heures, a été implanté dans le laboratoire de virologie de l’hôpital Cochin AP-HP depuis 2015. Il peut être réalisé 7j/7 et 24h/24 en période d’épidémie grippale.

Les résultats de ces travaux montrent que l’utilisation d’un test moléculaire rapide disponible en urgence pour le diagnostic de grippe en période d’épidémie améliore la prise en charge des femmes enceintes consultant pour une fièvre isolée ou un syndrome pseudo-grippal. Ce test contribue ainsi à réduire le nombre d’hospitalisations inutiles et à éviter des antibiothérapies injustifiées.

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris