French English

L’étude PROPER valide l’intérêt d'une règle clinique simple pour exclure le diagnostic d’embolie pulmonaire aux urgences

Mis à jour le . Page vue 339 fois. Signaler ce contenu
>Urgences adultes
François Marin / AP-HP
Promu par l'AP-HP, cet essai valide la règle PERC qui permet d’écarter aux urgences, chez les patients à faible risque, le diagnostic d’embolie pulmonaire sans réaliser d’examens complémentaires.

Corps de texte

Une embolie pulmonaire se manifeste par des symptômes et signes cliniques peu spécifiques (douleurs thoraciques, tachycardie…), ce qui complique son diagnostic.

La règle clinique « PERC » (pour « Pulmonary Embolism Rule-Out Criteria »), qui s'appuie sur huit critères simples (comme l’âge ou la fréquence cardiaque), permet d'exclure aux urgences, pour les patients à faible risque, le diagnostic d'embolie pulmonaire sans réaliser d'examens complémentaires. Elle n’avait jusqu’alors fait l’objet d’aucune validation scientifique.  

Coordonnée par le Dr Yonathan Freund, du service d’accueil des urgences de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP et de la faculté de Médecine de Sorbonne Université, l’étude PROPER a contribué à vérifier la sûreté de cette règle. Elle a été menée sur près de 1920 patients pris en charge dans 14 services d’accueil des urgences, dont dix à l’AP-HP (Ambroise-Paré, Avicenne, Bichat, Beaujon, HEGP, Henri-Mondor, Lariboisière, Pitié-Salpêtrière, Saint-Antoine et Tenon, avec l'aide de la plateforme de recherche clinique de l'est Parisien (URCEST-CRC EST).

Ces résultats ont fait l’objet d’une publication dans la revue JAMA le 13 février 2018.

>> Pour en savoir plus : lire le communiqué de presse "AP-HP : l’étude PROPER valide l’intérêt d'une règle clinique simple pour exclure le diagnostic d’embolie pulmonaire aux urgences" (13/02/2018)

Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Centre Hospitalier Universitaire d'Île-de-France