Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service

  • Rechercher un contenu

Select the desired hospital

Première électrochimiothérapie française sur une tumeur du foie inopérable à l’hôpital Tenon AP-HP

Mis à jour le . Signaler ce contenu
1ère électrochimiothérapie française sur une tumeur du foie inopérable à l’hôpital Tenon AP-HP
1ère électrochimiothérapie française sur une tumeur du foie inopérable à l’hôpital Tenon AP-HP -
Une équipe du service de Radiologie Interventionnelle de l’hôpital Tenon AP-HP Sorbonne Université, spécialisée en oncologie interventionnelle et dirigée par le Professeur François Cornelis, a réalisé, en octobre 2018, pour la première fois en France une électrochimiothérapie hépatique (ECT) percutanée, sous guidage radiologique chez un patient traité pour un cancer du rein et des métastases hépatiques évolutives.

Corps de texte

L'absence d'alternatives thérapeutiques (non réponse à l'immunothérapie) et la localisation de la tumeur ont conduit à réaliser cette intervention mini-invasive en derniers recours. Sept aiguilles ont été introduites dans le foie afin d'ouvrir des brèches dans les membranes des cellules tumorales au moyen d'un champs électrique appliqué localement dans les aiguilles. Ceci a permis d'administrer directement à la tumeur une forte dose de chimiothérapie.

Les examens post-opératoires montrent, à deux mois de l'intervention, une nécrose totale de la tumeur du foie chez le patient en excellent état général et qui poursuit son traitement dans le cadre du contrôle de sa maladie.

Une première qui s'inscrit dans le cadre du déploiement de l'oncologie interventionnelle par les équipes de l'hôpital Tenon AP-HP et de Sorbonne Université.

Cette discipline émergente regroupe un ensemble de techniques mini invasives guidées par l'imagerie permettant d'administrer une large variété de traitements, comme la destruction de cellules cancéreuses par le chaud, le froid ou des implusions électriques.

En savoir plus : lire le communiqué de presse

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris