Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service

  • Rechercher un contenu

Select the desired hospital

Psoriasis pustuleux sévère : Identification d’une voie thérapeutique prometteuse

Mis à jour le . Signaler ce contenu
Psoriasis
Psoriasis -
Un consortium d’experts internationaux coordonné par le Pr Hervé Bachelez, du service de dermatologie de l’Hôpital Saint-Louis AP-HP, de l’Université Paris Diderot et du laboratoire de génétique des maladies cutanées (Inserm / Université Paris Descartes) à l’Institut Imagine, en collaboration avec les membres du Centre d’Investigations Cliniques dirigé par le Pr Jean-Jacques Kiladjian, ont mené un essai thérapeutique multicentrique international sur sept malades atteints de psoriasis pustuleux généralisé. Il a permis de démontrer la bonne tolérance et l’efficacité rapide d’une perfusion d’une dose unique d’un anticorps monoclonal qui bloque le récepteur de l'interleukine-36, responsable de l’inflammation cutanée et générale, l'empêchant ainsi de s’exprimer.

Corps de texte

Le psoriasis pustuleux généralisé (PPG) est une pathologie inflammatoire orpheline grave caractérisée par des poussées imprévisibles comportant une inflammation cutanée avec des pustules non infectieuses diffuses. Elle peut s’accompagner de fièvre souvent élevée et d’atteintes possibles d’autres organes de type hépatobiliaires et/ou respiratoires, voire entrainer un état de choc pouvant aller jusqu'au décès.

Les malades ont été suivis pendant 20 semaines après avoir reçu une seule perfusion d’une dose unique de BI 655130, anticorps monoclonal humanisé anti-IL36 récepteur (IL36R). Les résultats de cette étude, qui constitue la première utilisation à visée thérapeutique dans une pathologie humaine d’une stratégie inhibitrice spécifique de l’IL36, ont montré :

  • Une absence d’effet indésirable notable, ainsi qu’une amélioration très rapide des signes cutanés et généraux, obtenue dès la première semaine chez la totalité des patients.
  • Une amélioration parallèle des paramètres biologiques comme le taux de C Reactive Protein et le chiffre de polynucléaires neutrophiles sanguins.

Des essais randomisés sont en cours actuellement afin de définir de manière plus précise et plus robuste l’efficacité et la tolérance de cette stratégie thérapeutique innovante dans le traitement du psoriasis pustuleux généralisé.

Pour en savoir plus : lire le communiqué de presse

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris