Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service

  • Rechercher un contenu

Select the desired hospital

Vers une surveillance allégée pour les patients atteints de cirrhose peu avancée

Mis à jour le . Signaler ce contenu
foie
Foie -
Des équipes de l’AP-HP (hôpitaux Jean-Verdier, Pitié-Salpêtrière et Henri-Mondor), de Sorbonne université, de l’Université Paris-Est Créteil, de l’université Paris 13 et de l’Inserm, dirigées par les Prs Pierre Nahon et Dominique Thabut, ont mené une étude à partir de la cohorte ANRS CO12 CirVir, qui regroupe 1 822 patients suivis plus de dix ans pour une cirrhose non compliquée, ayant pour origine une infection par le virus de l’hépatite B ou C. Promus par l’ANRS, ces travaux ont mis en évidence que les patients guéris de l’hépatite C ou dont le virus de l’hépatite B n’est plus détectable dans le sang, et souffrant d’une cirrhose à un stade peu avancé, pouvaient bénéficier d’une surveillance allégée, sans réalisation systématique d’une endoscopie digestive haute.

Corps de texte

La cirrhose est une maladie grave caractérisée par une remplacement progressif des tissus sains du foie par des nodules et du tissu fibreux (fibrose) qui altèrent peu à peu la fonction hépatique. Jusque récemment, une endoscopie digestive haute, qui consiste à observer la partie supérieure de l'appareil digestif grâce à un tube souple muni d'une petite caméra, était réalisée chez tous les patients pour lesquels une cirrhose avait été diagnostiquée.

Cette étude analyse la présence de varices de grande taille, et leur progression dans le temps chez les patients présentant une cirrhose débutante. Chez ces patients, sélectionnés sur l'élasticité hépatique et le dosage de plaquettes, on ne retrouvait pas de varices de grande taille, donc nécissitant la mise en place d'un traitement préventif. L'endoscopie digestive pouvait être évitée sans risque.

Ces résultats représentent une bonne nouvelle pour ces patients qui peuvent vivre l'endoscopie digestive comme une procédure invasive. Les équipes pourront également se concentrer davantage sur les patients à risque d'hémorragie chez qui l'endoscopie est indispensable.

Pour en savoir plus : Lire le communiqué de presse

A voir aussi

Assistance publique Hôpitaux de Paris