French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Covid-19 : un cas de transmission intra-utérine via le placenta publié dans Nature Communication

Publié le Communiqués de presse

Une équipe de l’hôpital Antoine-Béclère, AP-HP Université Paris-Saclay coordonnée par le Dr Daniele De Luca et le Pr Alexandra Benachi rapporte dans une étude de cas publiée le 14 juillet 2020 dans Nature Communication des preuves d’une transmission du SRAS-CoV-2 via le placenta d’une mère à son bébé.

L’étude porte sur le cas d’une femme enceinte, au dernier trimestre de grossesse, admise à l’hôpital Antoine-Béclère avec de la fièvre et une toux en mars 2020.

Des analyses du sang maternel et du bébé ainsi que des prélèvements de liquide amniotique à membranes intactes, du lavage broncho-alvéolaire et du tissu placentaire ont confirmé la présence des gènes E et S du SARS-CoV-2. Ces analyses ont permis d’éclairer le mécanisme de transmission materno-fœtale qui passe par une virémie maternelle, une infection du placenta associée à une réaction inflammatoire puis un passage dans le cordon ombilical avec virémie néonatale. Le nouveau-né était encore testé positif à 3 et 18 jours de vie. 

Les auteurs ont observé que le nourrisson, porteur du virus, présentait des symptômes neurologiques, similaires à ceux rapportés chez des patients adultes. Les analyses de neuro-imagerie ont indiqué une lésion de la substance blanche qui pourrait être causée par une inflammation vasculaire induite par une infection par le SRAS-CoV-2. Aucune autre infection virale ou bactérienne n'a été trouvée et toutes les autres pathologies néonatales pouvant entraîner ces symptômes cliniques ont été exclues.

La mère et l'enfant se sont remis de l'infection et ont quitté l'hôpital.

Les auteurs ont également mesuré une charge virale plus élevée dans les tissus placentaires que dans le liquide amniotique et dans le sang maternel, ce qui suggère que le SRAS-CoV-2 pourrait se répliquer activement dans le placenta. En confirmant la présence du SRAS-CoV-2 dans le tissu placentaire et le sang maternel et néonatal, les auteurs concluent que la transmission de la mère au bébé s'est très probablement produite par le placenta.

« Nous étudions actuellement le profil clinique de tous les nouveau-nés porteurs d’une infection à SARS-CoV-2 néonatale décrits dans la littérature. Cependant le message est clair : les transmissions verticales, c’est-à-dire de la mère à l’enfant in utero semblent exceptionnelles. Les manifestations cliniques présentées par la grande majorité des enfants semblent peu sévères et la récupération est rapide », précise le Dr Daniele De Luca.

Les femmes enceintes doivent ainsi bénéficier du même suivi que d’habitude, mais, doivent consulter un médecin en cas d’apparition de symptômes, comme une fièvre, une toux ou des difficultés à respirer. Il est également nécessaire de rappeler aux femmes enceintes la nécessité absolue d’appliquer les gestes barrières.

Source

Transplacental transmission of SARS-CoV-2 infection

Alexandre J. Vivanti, Christelle Vauloup-Fellous, Sophie Prevot, Veronique Zupan, Cecile Suffee, Jeremy Do Cao, Alexandra Benachi & Daniele De Luca 

Nature Communications volume 11, Article number: 3572 (2020)

https://doi.org/10.1038/s41467-020-17436-6

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Éléonore Duveau
Anne-Cécile Bard
Barnabé Chalmin


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris