French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Etude COVID-ICU : caractéristiques cliniques et pronostic à 90 jours de 4 244 patients atteints de covid-19 hospitalisés en réanimation

Publié le Communiqués de presse

COVID-ICU (Covid-19 infection in intensive care unit) est une cohorte multicentrique prospective mise en place en février 2020 pour collecter des informations démographiques, cliniques, virologiques, thérapeutiques et obtenir le pronostic détaillé des patients atteints de covid-19 hospitalisés en réanimation. Initiée par le réseau REVA, elle s’est rapidement étendue au-delà : 149 services de réanimation français, belges et suisses ont participé et ont inclus au total 4 244 patients adultes atteints de syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA).

Les caractéristiques cliniques et l’évolution à 90 jours de patients inclus dans cette cohorte ont fait l’objet d’une publication dans la revue européenne Intensive Care Medicine le 30 octobre 2020.

Ce travail a impliqué, entre autres, des équipes de l’AP-HP, de Sorbonne Université, et de l'Inserm à l’Institut Pierre Louis d'Epidémiologie et de Santé Publique. Cette étude, promue par l’AP-HP, a été coordonnée par le Dr Matthieu Schmidt à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et financée par la Fondation AP-HP pour la recherche et un PHRC national (COVID 2020).

Du 25 février au 4 mai 2020, 4 244 patients ayant un âge médian de 63 ans ont été admis en réanimation pour une insuffisance respiratoire aiguë secondaire à une infection par SARS-CoV-2. 74% de ces patients étaient des hommes et 41% avaient un indice de masse corporelle ≥30kg/m2. Une hypertension artérielle et un diabète étaient connus chez respectivement 48% et 28% d’entre eux.  Le statut vital à J90 était disponible chez ces 4 244 patients.

À l’admission en réanimation, 29 % des patients ont reçu de l’oxygène « standard », 19 % de l’oxygène à haut débit et 6 % de la ventilation non-invasive.  2 635 (63 %) patients ont été intubés dans les 24 premières heures suivant leur admission. Au total, 3 376 (80 %) ont été intubés et ont reçu de la ventilation mécanique invasive au cours de leur séjour en réanimation. 

Les curares et le décubitus ventral ont été utilisés chez respectivement 88 % et 70 % des patients intubés à J1. Une embolie pulmonaire et une pneumonie acquise sous ventilation mécanique ont été diagnostiquées chez 207 (9 %) et 1 209 (58 %) d’entre eux au cours de leur séjour tandis que 28% ont été dialysés.

Les durées médianes de ventilation mécanique invasive, de séjour en réanimation et à l’hôpital étaient respectivement de 13, 21, et 30 jours chez les patients vivants à J+90.

Quatre-vingt-dix jours après l’admission en réanimation, la mortalité était de 31 %. Celle-ci augmentait avec la gravité du SDRA (respectivement 30%, 34 %, et 50 % chez les SDRA de gravité faible, moyenne et sévère).

La mortalité chez les patients intubés au cours de leur séjour était de 36 % contre 11 % chez les patients n’ayant pas eu de ventilation mécanique invasive.

Les facteurs de risque indépendamment associés à la mortalité à 90 jours étaient l’âge, une immunodépression, une obésité sévère, un diabète, une défaillance rénale ou hémodynamique à l’admission, un faible rapport PaO2/FiO2, et un délai court entre les premiers symptômes et l’admission en réanimation.

Chez ces 4244 patients hospitalisés en réanimation lors de la première vague de la COVID-19, la mortalité globale à J+90 était de 31%. La gravité de ces patients couplée à des durées de séjour bien plus longues que celles observées chez les patients de même gravité ayant un SDRA non lié à la COVID-19, peuvent expliquer la mise en tension des capacités d’accueil des services de réanimation lors de la première vague. Un suivi à plus long terme est maintenant nécessaire pour avoir une description complète du pronostic et des séquelles des patients ayant eu les formes les plus sévères de la COVID-19 hospitalisées en réanimation

Référence :
Clinical Characteristics and Day-90 Outcomes of 4,244 critically ill adults with COVID-19: a prospective cohort study
COVID-ICU group, for the REVA network and the COVID-ICU investigators
DOI: 10.1007/s00134-020-06294-x

À propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 39 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte trois instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année près de 9000 publications scientifiques et plus de 4 000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot@AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche afin de soutenir la recherche biomédicale et en santé menée dans l’ensemble de ses hôpitaux. http://www.aphp.fr
À propos de Sorbonne Université : Sorbonne Université, née de la fusion des universités Paris-Sorbonne et Pierre et Marie Curie, est une université pluridisciplinaire de recherche intensive de rang mondial. Sorbonne Université couvre tout l’éventail disciplinaire des lettres, de la médecine et des sciences. Ancrée au cœur de Paris, présente en région, elle est engagée pour la réussite de ses étudiants et s’attache à répondre aux enjeux scientifiques du 21e siècle et à transmettre les connaissances issues de ses laboratoires et de ses équipes de recherche à la société toute entière. Grâce à ses près de 55 000 étudiants, 6 700 enseignants-chercheurs et chercheurs et 4 900 personnels administratifs et techniques qui la font vivre au quotidien, Sorbonne Université se veut diverse, créatrice, innovante et ouverte sur le monde. Avec le Museum National d’Histoire Naturelle, l’Université de Technologie de Compiègne, l’INSEAD, le Pôle Supérieur Paris Boulogne Billancourt et France Education International, elle forme l’Alliance Sorbonne Université. La diversité des membres de l’Alliance Sorbonne Université favorise une approche globale de l’enseignement et de la recherche. Elle promeut l'accès de tous au savoir et développe de nombreux programmes et projets communs en formation initiale, continue et tout au long de la vie dans toutes les disciplines. Sorbonne Université est membre de l'Alliance 4EU+, un nouveau modèle d’université européenne, avec les universités Charles de Prague (République Tchèque), de Heidelberg (Allemagne), de Varsovie (Pologne), de Milan (Italie) et de Copenhague (Danemark). – www.sorbonne-universite.fr

Contacts presse :
Service de presse de l’AP-HP- 01 40 27 37 22 - service.presse@aphp.fr

 

 

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Mathilde Capy
Barnabé Chalmin
Éléonore Duveau


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris