French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Infection à SARS-CoV-2 en période néonatale : une revue de cas publiée dans Nature Communications

Publié le Communiqués de presse

Une équipe de l’AP-HP / Université Paris-Saclay, coordonnée par le Dr Daniele De Luca, chef du service de pédiatrie et réanimation néonatales et consultant pour l’OMS sur la transmission néonatale de l’infection à SARS-CoV2 et le Pr Alexandra Benachi, chef du service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Antoine-Béclère a meta-analysé 176 cas de nouveau-nés infectés par SARS-CoV-2 décrits dans la littérature pour comprendre comment l’infection se comporte en période néonatale (premier mois de vie). Les travaux ont été publiés le 15 octobre 2020 dans la revue Nature Communications

L’équipe a analysé 176 cas de nouveau-nés (jusqu’à un mois de vie) infectés par SARS-CoV-2 (PCR positive et/ou présence d’anticorps dans le sang) décrits dans la littérature entre le début de la pandémie et le 30 août 2020. Les travaux montrent que :  

70% de ces cas sont le résultat d’une exposition environnementale (transmission horizontale par gouttelettes dans les premiers jours de vie). 30% sont probablement le résultat d’une transmission verticale (transmission du virus de la mère à l’enfant, intra-utérine ou pendant l’accouchement). Environ 9% des 176 cas ont été confirmés comme étant des cas de transmission verticale avec une infection avant ou pendant l’accouchement.

Environ 50% des nouveau-nés infectés analysés n’ont pas développé de symptômes. L’autre moitié des bébés ont développé des symptômes variés similaires à ceux rapportés chez les adultes : fièvre (44%), symptômes gastro intestinaux (36%), respiratoires (52%) et neurologiques (18%).  La haute incidence de fièvre est particulièrement intéressante car elle est moins fréquente dans les infections néonatales à germes communes.

L’analyse des cas d’infections survenues au moins 72 heures après la naissance montre que les nouveau-nés qui étaient restés dans un berceau à côté de leur mère symptomatique (et donc contagieuse) ont une incidence plus élevée d’infection par le SARS-CoV-2. Les auteurs indiquent qu’en cas de « cohabitation » (‘rooming-in’), les gestes barrières doivent être appliqués et des équipements de protection adaptés mis à disposition pour réduire le risque de transmission résultant d’une exposition environnementale. Ils observent également que l’allaitement ne semble pas augmenter le risque d’infection.

Ces données permettent de comprendre que l’infection néonatale à SARS-CoV2 existe, bien qu’elle soit plus rare que chez les adultes, que la transmission verticale est possible et que les manifestations cliniques sont légères et similaires à celles des adultes. Ces données vont être utiles pour le développement de recommandations adaptées pour le dépistage et la prise en charge des nouveau-nés avec infection à SARS-CoV2.

Référence

Raschetti, R., Vivanti, A.J., Vauloup-Fellous, C. et al. Synthesis and systematic review of reported neonatal SARS-CoV-2 infections. Nat Commun 11, 5164 (2020). https://doi.org/10.1038/s41467-020-18982-9

A propos de l’Université Paris-Saclay : L’Université Paris-Saclay regroupe dix composantes universitaires, quatre grandes écoles, l’Institut des Hautes Etudes Scientifiques, deux universités membres associées et des laboratoires partagés avec de grands organismes de recherches.

Composée de 48 000 étudiants, 8 100 enseignants-chercheurs et 8 500 personnels techniques et administratifs, elle propose une offre de formations complète et variée de la Licence au Doctorat, ainsi que des diplômes d’ingénieurs, reconnus de qualité grâce à la réputation et à l'engagement de son corps enseignant.

Située au sud de Paris, sur un vaste territoire (de Paris à Orsay, en passant par Évry et Versailles), l'Université Paris-Saclay bénéficie d’une position géographique et socio-économique stratégique que sa visibilité internationale contribue à renforcer. Université de pointe, à dominante scientifique et fortement reconnue en mathématique et en physique et également dans les domaines des sciences biologiques et médicales, de l’agriculture, de l’ingénierie, en lien avec des sciences humaines et sociales fortement soutenues, l'Université Paris-Saclay opère dans un environnement naturel classé, proche de Paris, et au cœur d’un tissu économique dynamique.

À propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 39 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte trois instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année près de 9000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche afin de soutenir la recherche biomédicale et en santé menée dans l’ensemble de ses hôpitaux. http://www.aphp.fr

Contacts presse :

Service de presse de l’AP-HP : 01 40 27 30 00 - service.presse@aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Mathilde Capy
Barnabé Chalmin
Éléonore Duveau


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris